UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2007

La réaction païenne

De tous les ouvrages qui abordent avec sérieux la lutte à mort entre le paganisme et le christianisme, celui-ci m’a réellement convaincu. L’auteur, Pierre De Labriolle, ne prend pas position, mais lorsqu’il cite les érudits et sages protecteurs des anciennes religions dans leurs confrontations avec les exégètes chrétiens, on est très vite édifié !! On trouve d’un coté le bon-sens et le raisonnement bien campés sur une assurance sans faille, et de l’autre, le soucis de justifier l’avènement d’une nouveauté pleine de contradictions mais si attractive pour le modeste sans esprit critique. Mais on est surtout atterré de constater que la justesse d’un raisonnement, que la démonstration éclatante d’intelligence et de finesse ne peut rien contre la folie mystique qui se répand comme feu de forêt, attisé par une propagande frénétique, nouveau concept en soi et progrés s’il en est !!

Grâce à ce livre, on réalise l’extraordinaire résistance d’un monde auquel on tente de râvir non seulement la dignité, mais l’âme, en exploitant l'espérance, en dénigrant le passé pour mieux vanter l'idée d'un progrés annoncé, mirage que l’on nous présente aujourd’hui encore comme un modèle auquel on doit tout sacrifier. Une religion forte d'un Dieu qui peut tout, passé maître dans l'art d'émouvoir et qui ne souffre pas la contradiction. Mais à quoi bon réfléchir lorsque l’on ne nous demande pas de comprendre mais de croire. Croire pour ne point voir cette manipulation collective qui commande et menace au besoin. Regardez seulement comme le monde peut sembler nu à ceux qui ne veulent fleurir l'idole, qui ne veulent ressentir qu'à travers la pensée figée d'un stéréotype voulu, attendu qu’ils ont mis leur volonté avant celle des dieux.

 

d69d56626864dc1536574c514fc595b1.jpg

23:40 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.