UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2016

Priorité nationale à l'immobilisme et aux simulacres

Le rapport évalue entre 30 000 et 40 000 le nombre de personnes prostituées en France. Moins pire qu’ailleurs ???? Espagne, Allemagne et environs… En effet, une loi abolitionniste vient d’être adoptée (loi du 13 avril 2016 : reconnaissance des prostituées comme victimes et pénalisation du client) …. Fermeté ??? seule une minorité de criminels a affaire aux juges, qui s’en étonne ???? . En France, la balance entre le profit espéré et les risques encourus est moins favorable aux proxénètes qu’ailleurs, ce qui dissuade certains réseaux, c’est bien tout ce qui endigue, mais on est encore loin de la Suède, devenue un « marché mort » pour ces derniers en vertu d’une législation résolument abolitionniste. Résolument est  un mot qui échappe depuis si longtemps aux élus guimauve en charge des affaires au pays des droits de l’homme qui ne tarit pas de bonnes intentions à l’égard du droit des femmes !!!!

Yves Chapernel, président de la fondation Scelles, évoque dans son dernier rapport, deux évolutions inquiétantes :

- la première est l’apparition d’une traite franco-française, aux côtés de la traite des femmes étrangères, issues de régions du monde pauvres ou en guerre. Plusieurs jugements montrent que des réseaux criminels, souvent dans des banlieues difficiles, diversifient leurs activités : outre le trafic de drogue, ils exploitent des jeunes femmes issues de leurs quartiers, les revendent à des bandes voisines, etc. C’est très inquiétant, n’est-ce pas Mr Hollande ???

- l’autre évolution concerne le rajeunissement des victimes de la prostitution. Il s’agit  de toutes jeunes filles mises sur le trottoir…

Pourquoi est-il si difficile de démanteler les réseaux ???

Ah la bonne blague. La libre circulation au sein d’une Europe ouverte à tout vent favorise la prolifération de réseaux internationaux… et si les victimes sont paralysées par la peur, c’est parce que leurs tortionnaires évoluent librement dans un espace réservé, tout en manifestant, eux ou leurs sbires, dans les rassemblements hostiles au Front National… « les marches du ras-le-bol, de la majorité silencieuse et des Français honnêtes qui aiment la France » sont les fumisteries les plus vulgaires qui nous soient données de subir au bénéfice des prédateurs qui nagent en eaux troubles : « tous unis pour dire non à la haine » disent-ils…. Mais ce qu'ils taisent, c'est leur propre haine incontrôlée... La haine de l’ordre et du droit…. Qui d’autres que les pires ont la haine de l’ordre, du rétablissement du droit, de la sauvegarde des individus au delà des paroles vides, de la défense des femmes… priorité nationale….

C’est un devoir de tous et de chacun de ne plus faire crédit aux mesurettes qui protègent les criminels et pénalisent les innocents, de ne plus accorder d'intérêt aux intentions sans lendemains et associations bidons qui ne gèrent le sinistre qu’à la condition de ne surtout jamais évoquer la cause responsable. 

Poser des principes à ne surtout pas appliquer, c’est l’Etat de droit.

21:25 Publié dans politique, sexe | Lien permanent | Commentaires (0)

29/10/2013

Marseille, viols, meurtres, banal

Un schengen citoyen marocain en situation irrégulière, interpellé vendredi, a été mis en examen pour "viol avec arme" et incarcéré après avoir été confondu par des tests ADN. Il a été reconnu par deux des trois victimes agressées. Il agissait toujours avec une arme blanche ou une arme de poing. Les faits se sont déroulés en un lieu où, peu de temps avant, un meurtre avait été commis.

Désormais, il sera logé, nourri, blanchi à nos frais dans nos prisons surpeuplées. Régularisé dans la forme puisque admis / intégré dans un établissement financé par l'Etat ou dans le cadre du business partenariat public/privé, au crochet du citoyen toujours.

Au programme dans les prisons : Activités physiques et sportives, formation professionnelle et apprentissages divers, arts, conférences, ateliers de toute sorte et séminaires autour de la nature, sensibilisation et stages de citoyenneté, cours de cuisine, journées rencontres, sensibilisation à la musique et concerts à domicile, expositions, projections de films, voir équitation ou équithérapie / médiation animale avec des labradors, etc.

Tout cela afin de rompre l'isolement, faciliter la réhabilitation psychosociale, ainsi que véhiculer le respect d'autrui, le goût à l'effort et (...) le dépassement de soi !!

13/09/2013

Le droit des femmes est respecté en Inde

Les quatre accusés du viol en réunion d'une étudiante à New Delhi condamnés à mort.

En Inde, les femmes sont protégées dans les faits, et pas seulement respectées en théorie comme chez nous. Les pays émergents montre l'exemple aux pays dits civilisés qui se dérobent à leurs devoirs pour satisfaire à leur précieuse philosophie dévoyée.

Le droit des femmes est respecté en Inde. Le droit de réclamer un châtiment exemplaire pour toute agression sexuelle.

La France n'a aucune notion de ce qu'est l'humanité !! L'humanité à l'endroit de Guy Georges est une insulte à ses victimes torturées devenues poussière.

21/06/2013

Combien de viols faut-il pour aboutir à l'interdiction d'exercer ??

Radiologue au centre hospitalier de Quinperlé (Finistère), Mohammed Frehat, 55 ans et père de deux filles, est accusé par trente deux jeunes femmes, dont des mineurs, d'agressions sexuelles et de viols commis dans le cadre de ses fonctions (28 viols et 9 attouchements).

En mai 2005, deux de ses patientes avaient porté plainte pour des agressions sexuelles présumées commises lors d'examens médicaux. Les plaintes avaient été classées sans suite. Sa hiérarchie lui avait alors demandé de ne plus pratiquer aucun examen radiologique seul. (sic)

En 2006, de nouvelles plaintes pour des faits de même nature avaient été déposées. La justice avait alors interdit au radiologue de pratiquer toute mammographie ou échographie vaginale. (sic)

Violant cette interdiction, le radiologue avait continué de réaliser des échographies par voie endovaginale, parfois sur des mineures en l'absence de l'autorisation des parents, suscitant de nouvelles plaintes.

L'hôpital de Quinperlé ne pouvait-il empêcher cet obsédé d'exercer ???

La récidive est inacceptable !!!

24/04/2013

Afrique du Sud, l'incitation au viol est autorisée !!

Alors qu’en 2010, l’Afrique du Sud obligeait les fournisseurs d’accés à Internet et les opérateurs de téléphonie mobile à bloquer toute forme de pornographie sur leurs réseaux, [Article de "Numerama du 8 juin 2010" : L'afrique du Sud veut éliminer toute pornographie sur ses réseaux ], l’autorité de régulation de l’audiovisuel (ICASA) a donné ce mercredi 24 avril son feu vert à la diffusion des premières chaînes pornographiques, alors qu’elle s’y était opposée en janvier 2012. Alors qu’Icasa motivait son refus à l’époque sur des motifs constitutionnels / juridiques et non moraux ou religieux, elle a jugé aujourd’hui qu’il n’y avait pas de loi interdisant la production et la distribution de contenus pour adultes. Plus incroyable encore, l’ICASA a jugé que les objections qu’elle a reçues de partis religieux et d'églises étaient fondées sur « des raisons morales plus que sur des preuves scientifiques démontrant un lien entre la pornographie et les violences faites aux femmes. »

Pourtant, le rapport du 8 mars 2012 de ce même organisme, et motivant son refus à l’époque, affirmait le contraire  :

[Article de Slate Afrique : Afrique du Sud - La pornographie interdite de télévision pour incitation au viol :

Afrique du Sud : droit des femmes/pornographie/violences sexuelles ]

«[Icasa est] d'avis que le droit des femmes à l'égalité et la dignité humaine l'emporte sur le droit TopTV à la liberté d'expression, ainsi que les droits des téléspectateurs de recevoir la pornographie à la télévision à la maison», rapporte le Mail & Guardian.

Dans son communiqué, Icasa affirme qu’il n’y a pas de lien de causalité directe entre la pornographie et les violences faites aux femmes. Selon News 24, l’organisme a cependant confirmé qu’elle avait une incidence sur ces viols.

«Icasa voit la consommation de la pornographie comme un facteur contribuant, entre autres, à la normalisation de la violence contre les femmes en Afrique du Sud», rapporte le site d’information sud-africain.

Cet organisme considère la pornographie comme une nuisance pour les femmes et les enfants. Avec la subordination et la soumission de la femme dans ce genre de film, il pense que cette vision pourrait conforter les violeurs et les potentiels violeurs dans leurs actes envers les femmes. Icasa a tenu à préciser qu’un homme qui regarde des programmes pornographiques n’est pas nécessairement un violeur en puissance, relate My Broad Band.

Ceux-ci seront donc diffusés de 20h00 à 5h00 du matin.

Même Foutage qu'en France !!!!!

La femme est une proie plus sûre aujourd'hui parce que tout le monde met un cierge et ferme les yeux, tout en crachant dans le bénitier. La pire des violences envers les femmes est cette hypocrisie des pouvoirs publics et associations de défense, ainsi que tous ces hommes et femmes qui détiennent une parcelle de pouvoir et donc de responsabilités à l'actif de leur inaction. On en reste donc à ces piteux clichés d'une pornographie comme liberté d'expression, censurée par de sinistres bigots coincés du cul et hors temps. Et surtout, remettre au goût du jour l'éternelle messe qui sanctifie tout, pour que les affaires n'aient pas à souffrir d'une vérité que l'on cache.

17:32 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (0)

25/01/2013

DSK, l'Europe aux pieds, roi du lupanar

Affaire du proxénétisme aggravé du Carlton : doit-on soutenir la thèse selon laquelle DSK serait l'instigateur de soirées chaudes utilisant les services du réseau de prostituées de Dominique Alderweireld alias "Dodo la Saumure."

Quant on pense que l'ancien patron du FMI se donnait le temps d'aller à des partouzes pendant que l'Europe sombrait dans une crise sans précédent. La perversion est peut-être une normalité à la tête des institutions européennes !! L'Europe n'est-elle pas un marché d'esclaves ???

Je ne saurais médire sans donner la parole à DSK : l'ex-ministre socialiste (et presque président à l'époque où tout le monde concourait à la promotion de son élection) a toujours dit ignorer que les femmes présentes aux parties fines auxquelles il a participé, notamment à Paris et Washington, étaient des prostituées rémunérées.

Il faut croire que le charme seul opérait !!

Quant à Dodo la Saumure, il se retranche derrière le statut d'indépendance des femmes qu'il emploie. Il n'aurait à ce titre aucun lien avec l'affaire.

DSK, les mots me manquent pour qualifier ce dieu déchu !!

25/10/2012

La main de fer de Najat Vallaud-Belkacem

Suite au procés des viols collectifs dans le Val-de-Marne où la justice s'est distinguée par dix acquittements, quelles mesures seront prises contre le viol en France par notre ministre des droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem ???

-Campagne nationale contre le viol

-Etats généraux sur le viol

-Création d'une instance nationale contre les violences faites aux femmes

-Améliorer la formation des professionnels

-Amélioration de l'accueil et protection aux victimes

Du vent quoi !!!

Et la lutte contre les sites internet à caractère sexuel sur le thème de l'agression sexuelle, et qui se réfugient derrière le caractère consentant des acteurs, en passant outre la nature délictueuse et incitatrice de leur production toujours plus abondante ?

Il ne semble pas  au programme également de faciliter les dépôts de plaintes, raccourcir les procédures, et sanctionner sévèrement les coupables afin de dissuader les criminels en puissance que produit notre société malade du sexe, et qui n'attendent qu'une occasion pour passer à l'acte, en l'absence de toute répression qui se respecte. Car ce mot est banni du vocabulaire de nos politiciens soucieux de se démarquer de ce qu'ils qualifient d'extrême, obnubilés par leur image de marque sur laquelle s'appuie leur misérable carrière de notables peu exposés.

Qui sont les barbares, ceux qui punissent ou ceux qui laissent faire ??

Douce-france-le-pays-de-mon-enfance

11/10/2012

Verdict du procés des tournantes / violeurs relaxés

La cour de justice du Val-de-Marne a acquitté dans la nuit de mercredi à jeudi dix hommes poursuivis pour des viols collectifs commis sur deux jeunes femmes dans la cité de Fontenay-sous-Bois il y a plus de dix ans.

Quatre autres ont été condamnés de 3 ans AVEC SURSIS à 1 an ferme.

La défense des femmes est assurée !! La France est un grand pays où les femmes doivent être respectées !! La justice veille !! C'est peu dire, dix ans, pour ça !!

Ils n'ont plus qu'à recommencer !!

Et maintenant, que penser des victimes meurtries et humiliées par le verdict. Doivent-elles s'exiler ??

Et Harlem Désir, de dire " Il ne peut y avoir de banalisation du viol ou des violences contre les femmes " ....Parle beau merle

Pour ma part, j'appelle au calme. Un peu d'indulgence svp. Peut-être la justice n'est-elle pas habituée à ce genre d'affaire ?? Sont-ils jugés d'habitude nos stigmatisés bourreaux, victimes du désoeuvrement ?? Il serait même peut-être question de la découverte d'un problème ou de son ampleur !! Nul doute qu'à l'avenir, nos hommes politiques seront déterminés à éradiquer ce travers afin que notre République soit un paradis pour tous et un modèle de civilisation. A défaut, on en parlera plus. Demain sera comme avant, le présent témoigne. 

22/06/2012

La pornographie, antichambre de toutes les déviances morbides

Extrait article "tempsreel.nouvelobs.com" :

Six collégiens dont cinq garçons ont été placés en détention provisoire, soupçonnés de viols et complicité de viols en réunion sur une autre élève de 13 ans à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), selon le parquet de Bobigny, confirmant une information du Parisien de vendredi.

L'adolescente aurait été violée à deux reprises, fin avril et fin mai, dans les parties communes d'immeubles du quartier populaire du Franc-Moisin à Saint-Denis.

Les cinq garçons, âgés de 14 à 16 ans, auraient participé au viol alors que deux jeunes filles, que la victime considérait comme des amies, selon le parquet, servaient de "rabatteuses".

Selon Le Parisien, deux des adolescents, qui auraient été les meneurs, étaient "imprégnés d'images de films pornographiques".

Saint-denis : six collégiens incarcérés - viol d'une adolescente 13 ans

12/06/2012

Sade contre les Amazones

Avec Sade (qui à l’échelle de la pensée humaine est un contemporain), on est très loin du cortège religieux de textes au symbolisme fort qui auréolent la relation homme/femme au temps des dieux d’Homère. Son œuvre littéraire est réhabilitée au XXème siècle malgré une censure officielle qui dure jusqu’en 1960, puis entre à la Bibliothèque de la Pléiade en 1990. Chez Sade (qui finira sa vie à l’asile d’aliénés de Charenton), la violence sexuelle n’est qu’une normalité (de son esprit dérangé). Elle se conforme au cérémonial des araignées. Il s’agit de soumettre absolument les femmes « aux caprices des hommes », de la même façon que le ligotement et l’anesthésie peuvent être quelquefois nécessaires à la fécondation des araignées. Puisque c’est « pour le bonheur de tous » que nous ont été « données les femmes », il ne s’agit que de les soumettre et d’établir des lois qui les contraignent de céder aux feux de (ceux) qui (les) désirent. La violence même étant un des effets de ce droit, nous pouvons l’employer légalement(…) ; la nature n’a-t-elle pas prouvé que nous avions ce droit en nous départissant la force nécessaire à les soumettre à nos désirs ? »Le rapport des forces est exigé par la survie de l’espèce et la violence virile est une condition de l’évolution, un instrument de sélection naturelle. Force est cependant de reconnaître que Sade a un caractère bien trempé et une plume assurée : « Ma façon de penser, dites-vous, ne peut être approuvée. Eh, que m'importe ! Bien fou est celui qui adopte une façon de penser pour les autres ! Ma façon de penser est le fruit de mes réflexions; elle tient à mon existence, à mon organisation. Je ne suis pas le maître de la changer ; je le serais, que je ne le ferais pas. Cette façon de penser que vous blâmez fait l'unique consolation de ma vie ; elle allège toutes mes peines en prison et j'y tiens plus qu'à la vie. Ce n'est point ma façon de penser qui a fait mon malheur, c'est celle des autres. »

Sade, on l’aura compris, ne s’est pas appesanti sur la complexe relation homme/femme. Le mythe des amazones en revanche, révèle, en désignant l’obstacle qui rend fou, la raison secrète de l’irréconciliable guerres des sexes :

Peuple de femmes guerrières, filles de Mars et d’Harmonie, les amazones se gouvernaient sans l’aide d’aucun homme. Elles châtraient leurs enfants mâles à la naissance pour en faire leurs esclaves et tranchaient le sein droit de leurs filles pour qu’il ne les gêne pas dans le tir-à-l’arc. Un jour, un prince éthiopien avait envahi le pays des scythes. Il avait fait tuer tous les hommes en état de prendre les armes, et tous les vieillards ainsi que tous les enfants, avec l’arrière pensée d’offrir à ses soldats les femmes des scythes. Ceux-ci les traînèrent à leurs lits, mais les femmes scythes caressèrent les éthiopiens…de leurs poignards. Et voici ce que les femmes décidèrent : elles resteraient libres comme le vent sur les libres landes, et ne seraient plus jamais asservies aux hommes. Jamais plus la voix grossière du mâle ne s’élèverait pour les régenter… Toutefois, pour maintenir leur population, elles auront recours aux mâles, mais à ceux seulement que la guerre leur aura livrés. « Lorsque la reine juge le moment venu de remplacer celles que la mort lui a prises, elle appelle à elle les plus belles de ses vierges (..Elle les réunit à Thémyscire, et dans le temple de Diane, elle prie Arès de bénir leurs jeunes corps de sa moisson (…). Alors le dieu révèle par la voix de la grande prêtresse un peuple chaste et farouche en lequel il s’incarnera pour elles. Et les fiancées de Mars – c’est le nom qu’on donne aux guerrières – sont armées, des mains de leurs mères, de flèches et de poignards. » Elles partent alors au pays indiqué, chasser l’homme comme un gibier, et elles ramèneront à Thémyscire les plus vigoureux que leur lance leur aura livré, pour « les plaisirs sans mesure et sans fin de la Fête des Roses »

Le secret de la guerre des sexes, écrit Christian David, c’est que la frontières des sexes « ne passe pas seulement entre les hommes et les femmes mais à l’intérieur même de chaque homme et de chaque femme ». Voyez Penthésilée : est-elle seulement cette jeune fille qu’elle paraît ? Non. Elle est « née des rossignols » sans doute, mais elle est aussi « cuirassée de peaux de serpents », et à la guerre, elle est si redoutable et cruelle, qu’elle semble une caricature de la virilité. Achille de son côté, n’est pas seulement le Farouche, le Terrible ou le Monstre empanaché que décrit la légende, il est aussi le Doux, le Charmant, et Penthésilée le compare, quand elle le croit son prisonnier, à « une jeune colombe dont un enfant entourerait le col d’un ruban… » Tout est fait pour bien nous faire comprendre à quel point l’hermaphrodisme originel est la clé d’un équilibre qui participe à l’harmonie universelle. Quand les amants, au hasard du combat, se trouvent face à face, leur confrontation nous permet de mesurer l’importance du transfert qui est possible des qualités d’un sexe à l’autre. Et c’est l’évidence de ce transfert qui les aveugle et qui les pousse au paroxysme de l’exaspération. Cette partie d’eux-mêmes qu’ils ne reconnaissent pas habituellement en eux est un défi à relever. En effet, Achille doit reconnaître l’aspect féminin que représente la face cachée de sa nature complémentaire révélée par la reine des amazones. Il doit rassembler les deux fragments nécessaire à l’être total s’il veut être à l’image des dieux. Cette nécessité est clairement exposée par Penthésilée : Celle-ci hurle sa rage de lui appartenir, rêve aussi de l’abattre : « Moi, moi seule ! J’abattrai le fils des dieux. Le voici le fer – puisque c’est avec le fer que je dois l’étendre – dont la caresse farouche va le coucher sur mon cœur sans même le blesser. »  Penthésilée souhaite alors mourir , et mourir de sa main : « qu’il vienne ! qu’il m’écrase la nuque de son talon de fer (talon d’Achille), je le veux. Pourquoi deux joues en fleur comme les miennes se sépareraient-elles plus longtemps de la boue qui les a formées ? – joues : nature homme/femme – qu’il me traîne jusque dans son pays – qu’il m’attache par les cheveux à la queue de son cheval ! Ce corps tout plein de vie fraîche, ah ! qu’il le jette dans le fossé ! Que le reniflent les chiens et qu’y fouissent les becs ignobles ! Poussière – oui – que je sois poussière ! – plutôt qu’une femme qui n’a pas séduit ! » (ceci pour signifier que les apparences trahissent une toute autre vérité)

C’est pourquoi, dés que l’un des adversaires est atteint et se trouve à la merci de l’autre, la puissance d’abandon du vainqueur se réveille et il peut alors écouter en lui-même ce désir qu’il ne voulait pas entendre. « Penthésilée, l’aile de la mort l’a touchée – elle a roulé à terre. Elle se tord dans la poussière – son sort est debout devant elle, chacun pense qu’il va lui donner le coup de grâce. Mais non ! il reste là, ce grec mystérieux, immobile, pâle comme la mort (…), ce grec incompréhensible, un dieu, dans sa poitrine cloutée de bronze, lui a soudain fondu le cœur d’amour. » De la même façon Penthésilée épargne Achille quand elle reprend l’avantage : « son cœur était jaloux de la poussière qui recevait son corps. »

En effet, on ne tue pas sa nature complémentaire, mais dans cette lutte perpétuelle contre soi-même, on la révèle et on lui rend un culte approprié.

Dans les rapports humains hommes/femmes de la vie courante, cette légende permet de mieux comprendre cette rivalité passionnée comme nous le démontre Alexandre Maupertuis : « Voilà donc ce qui explique l’aveuglement des deux amants sur eux-mêmes et qui empêche qu’ils soient jamais satisfaits : c’est la réversibilité de leurs personnages, ... Et c’est parce qu’ils refusent de la reconnaître, de l’admettre et de la vivre qu’ils se jettent « l’un vers l’autre, l’un contre l’autre – dans une écume de torrent – dans un entrechoquement d’étoiles ! » C’est pour l’acquisition et l’échange symbolique de ces qualités masculines et féminines (dont chacun d’eux déborde secrètement) que le meurtre de l’autre paraît à chacun d’eux nécessaire. Le conflit est insoluble parce qu’ils refusent de se considérer comme deux êtres distincts mais qu’ils n’acceptent pas non plus l’homogénéité de leurs structures. Parce qu’ils sont deux aspects contradictoires mais complémentaires d’un même personnage, et les deux fragments d’un être total sans pourtant qu’aucune fusion définitive leur paraisse possible (sinon la mort). Pour cela, ils continueront à se battre et à « mourir de leurs baisers », tant qu’Achille voudra nier en lui et tant que Penthésilée niera en elle cette féminité et cette virilité qu’ils se jalousent jusqu’à ce que les exigences de l’un et de l’autre se dissipent comme un rêve, après la mort d’Achille et le suicide de Penthésilée.

 

Texte en partie inspiré de la revue RUBIS (épuisée)

15:28 Publié dans religion, sexe | Lien permanent | Commentaires (1)

04/05/2012

La loi réprimant le harcèlement sexuel en France abrogée

Le conseil constitutionnel a abrogé vendredi la loi qui réprimait depuis 2002 le harcèlement sexuel en France, en raison du fait que le déli n'était pas assez défini.

L'abrogation prend effet immédiatement et a pour conséquence d'annuler toutes les poursuites dans les dossiers qui ne sont pas encore jugés définitivement !!

Article "lepoint.fr" :

La loi réprimant le harcelement sexuel en France abrogée

Cette abrogation résulte de la nouvelle procédure dite de "question prioritaire de constitutionnalité"(QPC), introduite dans une récente réforme et qui permet à tout justiciable de contester la conformité avec la Constitution d'une loi qui lui est appliquée.

La première QPC examinée émanait d'un maire adjoint de Villefranche-sur-Saône (Rhône) condamné le 15 mars 2011 par la cour d'appel de Lyon à trois mois de prison avec sursis, 5000 euros d'amende, et à une interdiction d'exercer toute fonction ou emploi public pendant trois ans pour avoir harcelé trois de ses collaboratrices.

L'autre QPC émanait de l'Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) qui estimait que la loi était trop imprécise et portait ainsi préjudice aux victimes.

Alors que l'un avançait le risque de répression par les tribunaux de la "drague admissible"(c'est nouveau de la part d'un ancien député et adjoint au maire en exercice au moment des faits!!), le second affirmait constater "des classements sans suite quasi systématiques" et des renvois pour harcèlement devant le tribunal d'agissements qui auraient pu être qualifiés d'agressions sexuelles, voir de viols." (Ce qui ne m'étonne pas !!)

Résultat : plus de déli !!

Et aprés ça, on me dira que les femmes sont protégées !!!

11:56 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (2)

01/04/2012

La Suède est le pays en Europe avec le plus important taux de viols

CHOQUANT, REVOLTANT, mais savoir est un devoir !!

60.000 viols par an, 5000 par mois, 164 par jour. 20 fois plus que dans les autres pays !! La norvège et le Danemark bien placés également. Le Human Right Service révèle que les viols en réunion ont augmenté de 377 % entre 1995 et 2006. Les viols commis en extérieur ont augmenté de 300 % entre 1975 et 2007. 82 % des femmes ont peur de sortir le soir. Seulement 5 à 10 % des viols sont déclarés à la police, bien souvent par crainte de représailles. Seulement 1 cas sur 10 est traité lors d'un procés. 

Sur google, deux mots clés et des articles sur le sujet dont on ne parle pas. L'horreur !! Sujet tabou, écho nul !! Pire, allez voir vous-même !!

Rien n'est fait, rien n'est dit pour remédier à ce drame humain dont sont victimes les femmes !! Un silence de mort, une condamnation ferme de l'innocence méprisée par ce mot d'ordre : Se taire et fermer les yeux.

C'est le foulard ou la ceinture de chasteté. Les suédoises seraient amenées à devoir choisir. En effet, un groupe d'adolescentes suédoises auraient créé une sorte de ceinture de chasteté que seul le porteur aurait le moyen d'enlever, et à l'aide de ses deux mains. Les pouvoirs publics n'étant pas disposés à confesser, réagir et agir, chacun s'informe, alerte et se protège comme il peut !!

27/03/2012

DSK mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée

Article du blog GAELLE MANN :

DSK mis en examen pour proxenetisme aggravé en bande organisée

Reviendra-t-il nous faire des cours d'économie ??

 

09:03 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (0)

23/03/2012

Egalité Homme Femme, sujet tabou ???

Extraits de « L’égalité des sexes »

de Yves Christen

 

Yves Christen repère deux types de stratégie de comportement bien différenciés. La femme, dont le cerveau est différent, s’avère supérieure à l’homme dans l’acquisition du langage et de tout ce qui adhère au réel alors que l’homme, plus doué pour l’abstraction, le sera aussi pour la composition musicale, la mathématique et les sciences. Il y a chez la femme un lien corps-esprit plus étroit. Elle s’attache à la réalisation de soi alors que l’homme se préoccupe du pouvoir qu’il a sur les autres.

L’homme et la femme ont chacun une fonction, des qualités qui leur sont propres. L’un n’est pas l’autre. L’un ne peut aller sans l’autre.

Ces fonctions respectives rejoignent très bien les attributs propres aux dieux. Le lien corps-esprit de l’élément féminin (monde d’Héra = eau/corps/esprit) et l’élément masculin (pouvoir de Zeus = feu(détachement)/air/esprit, était déjà très bien compris d’Homère, visionnaire et guide, aède exercé aux arts divinatoires. Les deux éléments étant sacrés, divins et complémentaires. Le pouvoir de Zeus n'est en rien supérieur à celui d'Héra !!

 

A tout bien considérer, le fondamentalisme existe également chez les tenants d’une idéologie dominante !! Il n’est que de citer l’angoisse qui étreint les chercheurs (et chercheuses ?) :

C’est Maggie Scarf qui commente ses recherches sur la plus grande fragilité féminine face à la dépression par ces mots : « J’ai cru perdre la tête quand j’ai commencé à interviewer les gens. Je me disais : je ne peux pas écrire cela, on va me traiter de sexiste ».

C’est Sarah Hardy, sociobiologiste et féministe qui confesse : « Ce n’est pas par accident que j’ai été amenée à étudier le « langur Hanuman »(singe), espèce caractérisée par l’exploitation sans pitié des femelles par les mâles…….J’ai parfois comparé mes neuf années passées à observer et décrire les singes de l’Inde..au fait d’ « assister à la représentation d’une pièce de Strindberg qui durerait une décennie. Oui, Strindberg : cet écrivain qui pensait que les hommes et les femmes étaient si dissemblables qu’ils devaient appartenir à deux espèces différentes ». On dit qu’il devint fou à force de se plonger dans les différences inconciliables entre les sexes ».

C’est Bruce Mc Ewen de la Rockefeller University, qui commente en ces termes les études au niveau cérébral : « Ironiquement, ces différences furent d’abord mises en évidence grâce à des techniques très complexes alors qu’elles sont aujourd’hui visibles à l’œil nu. Peut-être avait-on peur de faire cette constatation et espérait-on ne rien voir ».

C’est Evelyne Sullerot qui explique en guise de préface de son « Fait féminin » à quel point elle avait peur de scandaliser et combien lui avait été nécessaire l’appui de Jacques Monod, protégé en la circonstance par l’honorabilité que confère le prix Nobel. On le voit : les choses ne se sont pas faites sans difficultés. Bien des conclusions scientifiques ont été enfantées dans la douleur. Contre les préjugés de leurs auteurs et dans la crainte de susciter la réprobation des milieux intellectuels dominants.

 

Le féminisme, injure au sexe féminin ?

 

Et pourtant ! Y a-t-il quoi que ce soit d’injurieux à considérer qu’au bout du compte hommes et femmes diffèrent sur de nombreux points ? Rendre justice à tous, ce n’est pas parer chacun d’attributs mythiques, c’est honorer des qualités réelles. Affirmer que les sexes sont en tout point similaires, c’est non seulement énoncer une absurdité, mais c’est aussi aliéner la femme puisque c’est elle que l’on situe par rapport à l’homme. Cela, le psychologue britannique Gleen Wilson l’a très bien vu. « Ce qui échappe aux féministes, explique-t-il, c’est que leur propre position pourrait constituer la plus grosse insulte jamais faite au sexe féminin. Elle implique en effet que les femmes sont des créatures si faibles et ayant si peu de personnalité qu’elles peuvent aisément adopter (sous la pression des hommes) un comportement contraire à leur inclination, et que le comportement masculin est à ce point idéal qu’elles doivent tout faire pour chercher à l’imiter ». Et Gleen Wilson ajoute fort judicieusement : « Je crois qu’hommes et femmes sont égaux en ce sens qu’ils sont prédisposés par leur nature biologique à se comporter de façon particulière et que les rôles sexuels adoptés de façon caractéristique par les hommes et les femmes sont également utiles à l’espèce ».

C’est la conclusion du bon sens ; mais c’est aussi celle qu’impose la connaissance des faits. Car ainsi que l’explique Evelyne Sullerot : « Quand Simone de Beauvoir dit : « On ne naît pas femme, on le devient », c’est une thèse. Mais quand on dit : « On naît bel et bien femme », c’est une constatation.

 

En vert : notes personnelles

15/03/2012

KATSUNI , chef d’entreprise, actrice X

Marine Le Pen (aïe, encore elle !!) déclare vouloir imposer une censure contre le porno sur Internet et la télé. "Une censure, même si le mot déplait ; cela relève de la protection de la jeunesse ; comment s'étonner d'ailleurs de la multiplication des délits ou crimes sexuels, quand les médias  en font un étalage qu'on peut qualifier d'incitatif."

Réponse « du nouvel observateur » qui donne la parole (On s'en étonnerait !!) à KATSUNI , chef d’entreprise, actrice X : « Exploiter la peur est une technique bien connue pour manipuler les esprits et est une spécialité du Front national. Si au Moyen Âge (et encore aujourd'hui), l'Eglise exploitait l'image terrifiante de l'Enfer pour mieux manipuler le peuple alors majoritairement illettré, inculte, et le pousser sous son joug et celui du pouvoir royal, le FN (et malheureusement il n'est pas le seul) use des mêmes techniques lâches et consternantes » SIC, Que sait Katsuni des populations du Moyen-âge ? Qui est inculte ? (Par ailleurs, illettré ne veut pas dire idiot!!)Rassurez-vous Mme Katsuni, l'Eglise en Allemagne flirte avec l'industrie du porno!! (actionnaire de la société Weltbild).

……« En censurant la diffusion du porno de manière radicale, Marine Le Pen ne propose pas un contrôle mais la fin d'une industrie. »Dommage !!

 

(Sous titre de l’article) Ce n'est pas cela qui protégera les enfants,

Le « nouvel Observateur » et Katsuni n’y vont pas par quatre chemins : c’est la faute des parents : Quelques extraits de l’article : « est-il normal que les enfants aient accès à un contenu porno »…. « ils sont interdits aux moins de dix-huit ans. »… « Les parents qui sont responsables de leurs enfants ne sont pas censés donner à ces derniers la possibilité d'avoir accès à des médias où sont diffusés des contenus porno ou tout autre contenu inapproprié….»…. « En somme est-ce normal qu'un enfant ait accès à internet ou qu'il regarde la télé à une heure tardive sans un adulte vigilant à ses côtés? » Donc, quand l'ado va sur internet pour bosser ses devoirs, faut rester à côté de lui à cause d'emmerdeurs qui mettent du cul partout !!(Excusez, je me suis un peu lâché!!) Justement :

Concernant les ados, la prise de position est carrément choquante : « …. À cela on me dira : oui, mais qu'en est-il des adolescents pour qui internet est aussi une source d'informations, un outil de travail, un espace de divertissement ?  Je vais être franche. Je pense que si un ado souhaite accéder à du contenu porno, il y parviendra toujours. Il y a quelque chose qu'on appelle la puberté. Qu'un adolescent puisse ressentir une certaine curiosité à voir des films X, je dirais qu'il n'y a rien de plus normal….. » Donc, boss pas ta géométrie, et que tout le monde s’amuse !!

Cours de morale de Katsuni : « Prévention, cours d'éducation sexuelle, décryptage de l'actualité et des médias. Voilà ce sur quoi il serait temps de se concentrer. Une fois de plus il me semble que la réelle responsabilité d'un parent, du système scolaire, et du gouvernement, est d'informer la jeunesse, de lui donner les outils pédagogiques pour réfléchir, analyser, prendre ses distances et comprendre qu'il y a une différence entre fiction et réalité, entre divertissement et enseignement, entre porno d'une part et sexualité dans la sphère privée d'autre part. »

Le type de prévention qui se neutralise de lui-même donc !! Films X / gentils cours d’éducation sexuelle pour ados responsabilisés, on y est !! Outils pédagogiques pour réfléchir, quels outils ? Réfléchir sur quoi ? Analyser quoi ? Prendre ses distances devant un film X ? X = divertissement ? Et les tournantes, c’est quoi, divertissement ?, éducation sexuelle ?, sexualité d’un ado en pleine puberté, fiction ou réalité ? Je sais bien, il est choquant de faire un parallèle !! Et la prévention ?? N'est-ce pas justement la nécessité de faire des parallèles en adéquation avec l'actualité chargée ?? Que Katsuni ne s'inquiète pour le gouvernement, il fait bien son boulot, il laisse faire!! Quand aux parents, encore eux, et le système scolaire, encore lui, ils pourraient en effet tolérer cet outil pédagogique à condition de bien informer les personnes intéressées de ne pas faire cours sur la copine sans son consentement !!

 

L'amalgame incroyable entre porno et criminalité

« Selon Marine Le Pen, les médias font du porno "un étalage incitatif", ce qui aurait un lien de cause à effet avec "les délits et crimes sexuels". Voilà une accusation grave et infondée. Le porno est ancré dans notre culture, fait partie de la vie de millions de personnes »…..Encore SIC « Constater par exemple une hausse du nombre de viols entre les années quatre-vingts et aujourd'hui signifie-t-il qu'il y a plus de viols aujourd'hui ? OUI !! Pas forcément. Il signifie en premier lieu que plus de plaintes de viols ont été déclarées et validées auprès de la police. »…Qui prétend qu’il y a plus de plaintes, puisqu’elles sont vaines !!

« Mais je le disais plus haut, le FN n'a sans doute aucun problème à entretenir voire générer ce climat d'insécurité. »

On y vient !! C’est donc le Front National qui génère un climat d’insécurité !!

Bravo KATSUNI , chef d’entreprise, actrice X

Je suppose que toutes ces jeunes femmes déprimées qui n'ont pas de boulot peuvent se réjouir de cette industrie bienfaisante ?? Belle perspective d'avenir !!

(Les commentaires en vert et rouge sont du bloggeur le plus réac de la toile)

 

Article "leplus.nouvelobs.com" :

marine-le-pen-et-internet-pourquoi-censurer-le-porno-est-...

12/03/2012

Internet prend la femme dans sa toile

Ne vous est-il jamais arrivé de vous forcer à écrire un texte sur un sujet qui vous rebute, pire, qui vous donne la nausée. C'est un des rares sujets qui me donne des noeuds à l'estomac, car c'est le monde de l'horreur au présent. Désolé d'assombrir votre journée!! Je m'étais acquitté de cette corvée en écrivant l'article en lien le 22 novembre 2010. Mais enterré dans les archives de mon blog, n'était-il pas utile de l'exhumer?? Au contraire de la première parution, je me fais violence et vous donne le chemin grâce à deux mots clés qui me dispensent de citer les promoteurs de ce qui saute aux yeux, chemin de croix de la femme en proie à une société malade et coupable. En effet, au fil du temps, j'ai réalisé qu'il était stérile de parler d'un problème sans évoquer la source. Je me crois donc obligé de vous donner cette clé qui ouvre la porte des enfers sur terre,  afin de militer pour ne plus voir ce qui peut être donné à tous de voir. Afin de défendre et protéger ce totem dans le coeur des hommes : La femme.

Cause-nationale-2010-lutte-contre-la-violence-faite-aux-f...

Lorsqu'à l'époque, j'ai contacté le "collectif de lutte contre les violences faites aux femmes" afin de les informer, je n'ai pas eu de réponse!!