UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2012

Sondage IFOP, intox ou redressement politique ?

Réalisé par questionnaire auto-administré en ligne (!!) et par téléphone. ( !!) Méthode des quotas. ( La méthode du redressement politique serait-il mal employé ?)

 

Est-il opportun de rappeler que Laurence Parisot, patronne du MEDEF, ennemie jurée du FN, a été PDG de cette institut en 1990, qu’elle en est actuellement la vice-présidente et détient 75% des parts.

 

Il faut également se rendre à l'évidence. Pour les sondages, enquêtes d’opinion ou sectorielles, il est aisé de s'orienter vers la tendance souhaitée. Il suffit de changer les méthodes de calculs, ou bien les concepts, définitions et méthodes de collecte. Il y a aussi les sources et normes : Rapport nombre de demandeurs d’emploi publié par l’ANPE/nombre de chômeurs repérés dans l’enquête emploi, en conformité avec les normes impropres du bureau international du travail (BIT).

Par exemple : Enquête sur la drogue, on prend des échantillons. Concernant le chômage, on va procéder par catégories ou créer ou modifier les règles d’inscription/radiation (si vous êtes radié, vous n’êtes plus chômeur .) Sans compter les chômeurs en fin de droit qui ne pointent plus !!
 « Sont comptabilisées comme chômeurs les personnes qui effectuent des démarches actives de recherche d’emploi, qui n’ont pas travaillé la semaine précédent l’enquête(ne serait-ce qu’une heure) et qui se disent disponibles. »

Et puis, il y a les chômeurs invisibles, les précaires et les emplois aidés, les chômeurs en formation (non disponibles immédiatement), les chômeurs en fin de droit qui vivent grâce aux minima sociaux, les RMIstes, les séniors ayant dépassé 55 ans et qui sont dispensés de recherche d’emploi et n’apparaissent dans aucune catégorie, enfin les jeunes qui n’ont pas cotisé assez et qui ne voient pas l’intérêt de s’inscrire ou pointer puisqu’ils n’ont pas de droits.

 

Article du 5 juin 2008 "20minutes.fr":

Comment-calcule-t-on-le-taux-de-chomage

 

Tout ceci pour vous dire que les sondages, je n’y crois pas du tout, mais peu importe, le but étant de faire pression sur les consciences.

Dernier sondage en date d’IFOP : « Mélenchon progresse fortement, Le Pen régresse ». On s’en serait douté à l’approche du scrutin. Intox

Notre république est réellement prise en otage par les intérêts partisans  des plus influents. Le bipartisme et l’enfermement du prolétariat dans une vaine contestation en phase avec les dogmes ultra libéraux et cosmopolites au bénéfice d’un mondialisme rémunérateur sont la seule et unique motivation des estimations fantaisistes. Par ailleurs, les sondages n’ont aucune raison d’être. Est-il besoin de savoir pour qui votent les autres, puisque par principe le vote a vocation à être secret.

Au prochain épisode : Marine Le Pen passe sous la barre des 5% !!

La méthode des quotas est la plus utilisée par les instituts de sondages. Lui est associée le procédé dit du "redressement politique", qui consiste à "essayer de corriger les mensonges des sondés". Procédé qui est donc soumis à interprétations !!

Article "tpesondages.e-monsite.com":

1.Le redressement politique, méthode contestée

10:45 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.