UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2012

Alain Vidalies, Bruno Le Maire, les deux faces d'une même entente

Alain Vidalies, ministre chargé des Relations avec le Parlement, a estimé que les dirigeants du Front national ne devaient pas être reçus par François Hollande, quand celui-ci s’entretient avec les membres de l’opposition. Selon lui, on ne traite pas avec le FN « de la même manière que les autres ». Et le fait que le parti soit entré à l’Assemblée ne change rien.

La démocratie en trompe-l'oeil !!

Pour M. Vidalies, "ce n'est pas parce qu'à un moment donné une partie de l'opinion donnant son point de vue s'égare sur ce vote, qu'il faut y compris lui donner une réponse institutionnelle" et faire entrer le FN "dans le jeu institutionnel normal".

Les égarés du Front National apprécieront.

Quand à Bruno Le Maire : "Nos valeurs ne sont pas celles du Front National" : Voilà qui me rassure !! Le patriotisme n'a pas à se travestir pour les calculs d'intérêts d'un club dévoyé qui se décrète de plus actuelles vertus.

On n'est pas exclus parce qu'on est mauvais, on est exclus parce qu'Ulysse est craint des prétendants qui poursuivent Pénélope de leurs envies !!

11:14 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.