UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2013

Pensée pour une petite ...

Tu es partie au-delà du voile sensible, et si la nuit enveloppe ton corps silencieux, ton âme si belle trouve en mon cœur un foyer à vie. Tu ne nous a pas quitté. Tu t’es endormie comme un ange en l’espace évanouie. Ton sourire pur nous parle de ta nouvelle demeure. Le calme y règne, absolu. Or, si je ne puis plus te toucher, je peux encore sentir le souffle de ta présence pleine et entière. Je souffle sur les braises. Tu es là, fusionnelle en mon être intime, plus présente que moi-même en ce sanctuaire dont tu es l’autel rayonnant, éternel en mon être mortel. N’aie point de craintes, Tu ne seras jamais seule. Tu habites mon esprit jour et nuit où la lumière est toi, à jamais toi, plus que jamais toi. Je te ferai partager en mon âme éperdue d’amour les moments qui te sont consacrés, et où tu pourras puiser l’indicible chaleur en notre complicité inaltérée. J’élèverai au-delà de ma pauvre nature tout ce qui nous unit au delà de tout, par delà ce monde où tu sommeilles, paisible. Repose en paix en mon cœur bercée. Dors, ô mon enfant, dors. Je suis tout prés de toi. Mon coeur bat pour nos deux âmes entrelacées, entremêlées de nous-mêmes. Pour qu'il me soit donné de te voir nager dans la mer chaude de mes pensées pleines de toi.

Les commentaires sont fermés.