UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2013

Le mariage gay, délire progressiste et utopique évolution

Le mariage pour tous, délire progressiste qui nous force à l’idée d’une société axée sur le partage et l'égalité à tout prix entre la fleur et l'enclume. Mais que partagent les laxistes partisans de cette utopie funeste ?? Rien. Que veulent-ils partager ?? Ce qui ne leur appartient pas. Ce bien commun inaccessible aux caprices démagogiques, le patrimoine ancestral et filial de principes intangibles, enfin, l’héritage de tout un peuple qui part de l'homme, de la femme, et dont le fruit est l'enfant. Qui fera les frais de ce partage malséant ??? L'institution de l'enfant !! La seule qui était encore épargnée des tripatouillages sociétals. Ces experts dans l'art de défaire ne donnent d’eux-mêmes que cette volonté de toujours vouloir mettre tout par terre, réformer, éradiquer, soustraire, mais ne sont en rien capable de nous garantir prospérité, sécurité, emploi, croissance. Alors ils nous enfûment avec des idées nouvelles, ils nous privent de notre raison d'être au nom de leur déraison souveraine et intraitable. Face à l'infâmie que représente aujourd'hui ce socialisme allié au communisme pervers, le simulacre d'une pseudo opposition dont l'approbation ou l'abstention ont permis le vote du texte au Sénat pour la plus grande jubilation de Mme Taubira livrée à un exercice de style d'une certaine incontinence philosophique : "Il y a des choses que ce texte ne pourra pas accomplir. Il ne supprimera pas le jeux amoureux, ni chez les homosexuels, ni chez les hétérosexuels". Est-ce de l'ironie comme son "Merci pour ces jours et ces nuits passés ensemble" à l'issue du vote au parlement ? On se demande si le vice d'une certaine morale n'est pas de la partie lorsque à l'adresse de l'opposition, la ministre se permet quelque légèreté sur un sujet aussi lourd de conséquences : "Il restera toujours beaucoup, beaucoup de femmes pour vous regarder messieurs, pour vous observer....." "Une fois qu'elles vous auront jaugés, les femmes déciderons soit de vous faire languir, soit de vous séduire"... Bref, Mme Taubira décide pour les femmes de leur donner le rôle d'évaluatrices forcément progressistes à l'encontre d'une opposition en proie à ses démons réactionnaires ou faiblesses philosophiques. Mme Taubira est si fière de son détachement !! Rien d'étonnant que pareil comportement n'aboutisse à quelques débordements d'une opposition excédée lors de la dernière séance à l'assemblée. Il n'était pas là question d'extrême-droite !!

Sénat le 12 avril : Le texte a été voté par tous les groupes de gauche. Or, la gauche ne dispose que d'une faible majorité de 6 voix au Sénat. Elle a été compensée par les votes de plusieurs élus UMP (5) et UDI (1) en faveur du texte, par l'abstention UMP (2) et UDI (4) ainsi que l'esquive de Mr Karoutchi UMP qui n'a pas pris part au vote. Les seuls votes UMP auraient suffi au rejet du texte si la contorsion et la dérobade systématique n'était pas le propre de ces grands appareils dévoués à un système sans attaches qui leur sert de bretelles.

"Le vote au Sénat, ça s'appelle un hold-up de vote, un déni de démocratie.....Nous vivons dans une dictature" a déclaré Frigide Barjo, chef de file des "Anti-mariage pour tous"

N'oubliez pas !! Gauche / Droite, le tic-tac lancinant qui depuis trente ans vous conduit au gouffre !!

12:05 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.