UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2015

La politique française en Afrique du nord a des relents pestilentiels

La politique française en Afrique du nord n’a été qu’une suite de contradictions qui obéissait à des intérêts inavouables au prétexte fallacieux de l’évangélique croisade en faveur de la très sainte démocratie qui permet tous les abus. Libye, « on a tué le mauvais cochon » comme disait Churchill. Tunisie, on a ouvert la porte à l’islamisme radical en déposant Ben Ali. En Syrie, idem pour Bachar-el-Assad qui ne s’en laisse pas conter. Que dit l’écrivain Richard Millet à propos de Bachar-el-Assad ?? « L'homme est réservé, fin, élégant, dépourvu de la familiarité un peu vulgaire de tant de dirigeants occidentaux soumis à la dictature de l'image. On est loin, aussi, du "despote asiatique" que les ignorants situent quelque part entre Kim Jong-un et Poutine, dont le visage apparaît désormais sur les affiches avec celui du raïs, dans les rues et les campagnes. De tous les responsables qu'il m'a été donné de rencontrer à Damas, Bachar-el-Assad est celui dont le discours s'éloigne le plus de la langue de bois, avec celui du grand mufti de la République syrienne ».

Et que dire de cet Irak dans la ligne de mire des états menteurs ??? Etat laïc tampon et inflexible rempart à l’islamisme radical, Saddam Hussein était l’idéal maillon reliant l’inextricable tissu de communautés toujours prêtes à en découdre. Le mensonge a eu raison de lui et ce pays est désormais une efficace base arrière à Daesh.

Qu’a fait la France ensuite ???? Elle a combattu l’islamisme radical au Mali qui s’est renforcé d’armes et de factions libyennes « libérées » par la France. Une France girouette qui combat Daesh après l’avoir si bien soutenu dans sa rage folle contre le dirigeant syrien et feu Kadhafi.

Mais encore, où en est cette France perdue dans ses contradictions ??? Notre pays a été informé, il y a plusieurs mois, de probables attentats sur son sol par les services de renseignement Turcs et irakiens… Qu’ont donc fait nos grands seigneurs en charge de notre sécurité ??? Les migrants continuent à affluer sur notre sol, infiltrés, répartis à loisir. (un des terroristes ayant perpétré les attentats de Paris se serait infiltré parmi les migrants) L’intégration terre de mission ??? Parlons-en. La plupart des terroristes auteurs des attentats de Paris étaient d'origine étrangère de nationalité française. On entretient la confusion en parlant de français qui n'ont rien de commun avec notre charnelle filiation si posée. Immigration de masse, communautarisme, fracture sociale, enfants chéris d'un système UMPS alliés au Qatar et à l'Arabie saoudite, berceau de l'islamisme radical. Les frontières grandes ouvertes, notre police réduite à peau de chagrin, ne reste à notre président que belles paroles et tenue de congrès où l'on envisage et promet l'inverse de ce qui a été voulu et fait. Valls aboie, vocifère comme à son habitude, mais il semble vouloir considérer l’extrème-droite plus à portée de ses coups !!

Des moyens vont être déployés pour lutter contre le terrorisme dit Valls…Les engagements budgétaires européens seront forcément dépassés dit notre clown sinistre.. Un pacte de sécurité qui conduirait l'Europe à donner un coup de canif à son pacte de stabilité. La stabilité n'étant plus à l'ordre du jour !! La France n'est pas fiable à l'image de ses dirigeants. Les français vont donc payer l’incurie, l’imprévoyance, l’irresponsabilité de ses pieux élus qui veulent coûte que coûte, faire de notre pays, une terre d’accueil promise à martyr. Le martyr de nos morts innocents dans la bouche des responsables, innocents de leur état.

20:51 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.