UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2015

Ne rien dire surtout !! Au nom des valeurs fondamentales....et du bien vivre ensemble

A ma petite soeur....

L'Allemagne en état de siège : la police continuera à cacher les crimeset viols des migrants

Un million de migrants sont arrivés depuis janvier en Europe ont annoncé mardi l'Organisation internationale pour les migrants (OIM) et l'ONU.

Le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres a appelé à défendre les "valeurs européennes fondamentales" comme la promotion des droits de l'Homme, de la tolérance et de la diversité.

"Nous savons que les migrations sont inévitables, nécessaires et souhaitables", a relevé pour sa part le directeur général de l'OIM, William Lacy Swing.

Le premier ministre suédois social-démocrate, Stefan Löfven, pour sa part, a déclaré solennellement : « Nous avons été naïfs. »

Suède, Allemagne, Royaume-Uni, viols et agressions sexuelles se multiplient......

Les migrants-ont-importé en Europe les viols et les conflits éthniques

Silence des médias sur la multiplication des viols en Allemagne par les migrants 

Epidemie de viols par des migrants  / Idem autre site

Des milliers de migrants sans attaches qui viennent de pays où les femmes sont infériorisées 

L'afflux toujours croissant de réfugiés a pour conséquences de nombreux viols et agressions sexuelles

Ne rien dire surtout !! 

Idem à Calais 

Des migrants impliqués dans deux tentatives d'agression

Dispatchés dans toutes les localités de France...

Un policier malaisien de haut rang a été condamné mercredi à 100 ans de prison et 15 coups de bâton pour avoir violé une adolescente de 13 ans dans un hôtel à Bornéo, dans le nord-est de la Malaisie.(à comparer avec les peines dérisoires en Europe) 

Dans la ville bavaroise de Pöcking, les administrateurs de la Wilhelm-Diess-Gymnasium ont averti les parents de ne pas laisser leurs filles porter des vêtements légers afin d’éviter les «malentendus» avec les 200 réfugiés musulmans logés dans des hébergements d’urgence dans un bâtiment à côté de l’école. La lettre dit: "Les citoyens syriens sont principalement musulman et parlent l’arabe. Les réfugiés ont leur propre culture. Parce que notre école est juste à côté de l’endroit où ils sont logés, des vêtements modestes devraient être portés afin d’éviter les provocations. Tops, chemises échancrées, short ou mini-jupes pourraient conduire à des malentendus " .

Un politicien local cité par le journal Die Welt a déclaré: "Quand les garçons musulmans vont dans les piscines en plein air, ils sont débordés quand ils voient des filles en bikinis. Ces garçons, qui viennent d’une culture où il est mal vu que les femmes,  montrent leur peau nue, suivront les filles et pourront les solliciter. Naturellement, cela génère la peur. "

Dépêches AFP :

BERLIN, 6 jan 2016 (AFP) - La maire de la ville allemande de Cologne, théâtre à la Saint-Sylvestre d'une vague d'agressions sexuelles, faisait mercredi l'objet de critiques et quolibets, particulièrement sur Twitter, pour son conseil donné aux femmes de se tenir à bonne distance des inconnus. Henriette Reker, maire sans étiquette de la métropole rhénane, a recommandé mardi aux femmes de respecter "une certaine distance, plus longue que le bras" avec les inconnus pour se protéger d'éventuels assauts. Elle s'exprimait lors d'une conférence de presse suite aux agressions sexuelles qui ont choqué toute l'Allemagne, et en réponse à une question sur le meilleur moyen de se protéger. Son conseil a déclenché une vague de commentaires sarcastiques sur Twitter, le hashtag "ArmlaengeAbstand", mot allemand pour "distance de plus d'un bras", s'imposant rapidement mercredi dans les cinq plus partagés en Allemagne. L'Inspecteur Gadget avec un bras téléscopique, ou les déesses hindoues aux bras multiples faisaient partie des références utilisées, et les commentaires allaient bon train. "Les effets pernicieux d'une distance de plus d'un bras... Je ne peux plus payer à la caisse", se moquait une utilisatrice, "je ne me suis plus sentie autant en sécurité que depuis que je me promène les bras écartés", ironisait une autre, tandis qu'un commentateur faisait valoir que "si les gens dans les régions en guerre savaient ça, il n'y aurait plus aucun problème!". "Shame on you" ("honte à vous"), s'indignait une utilisatrice, outrée qu'on suggère "aux femmes de changer de comportement et pas aux agresseurs". Un point de vue également exprimé par la ministre de la Famille, des Femmes et de la Jeunesse, Manuela Schwesing, qui sur Twitter, a affirmé: "nous n'avons pas besoin de règles de comportement pour les femmes, ce sont les auteurs des faits qui doivent rendre des comptes". Le ministre de la Justice Heiko Maas y est lui aussi allé de son commentaire sur le réseau social: "Ce ne sont pas les femmes qui portent la responsabilité" de ces agressions, a-t-il jugé. Mme Reker s'est défendue mercredi, déplorant selon des propos rapportés par l'agence DPA que "les compte-rendus raccourcis dans la presse (de ses propos) aient pu donner l'impression que (ses) mesures de prévention se limitent à des recommandations aux femmes et aux jeunes filles quant à leur comportement". Maire de Cologne depuis octobre 2015, Mme Recker avait été poignardée la veille de son élection par un homme revendiquant des motivations racistes, mais avait maintenu sa candidature. La nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre, au moins une centaine de femmes ont été victimes sur une grande place de Cologne d'attouchements et de vols, commis par plusieurs dizaines de jeunes hommes d'origine apparemment immigrée.

PARIS, 7 jan 2016 (AFP) - Le vice-président du Front national Florian Philippot a estimé jeudi que l'affaire des agressions sexuelles du Nouvel an à Cologne, qui provoque une vive émotion en Allemagne, reflétait "toute la violence du multiculturalisme imposé aux peuples". "Agressions et viols de Cologne: toute la violence du multiculturalisme imposé aux peuples. Soutien aux femmes victimes de cette horreur", écrit M. Philippot sur Twitter. Une centaine d'agressions sexuelles commises la nuit du Nouvel an à Cologne (ouest) et attribuées à des "jeunes apparemment d'origine arabe" a provoqué un vif émoi en Allemagne, plaçant sous pression la chancelière Angela Merkel. Ces agressions sont attribuées à des groupes de 20 à 30 jeunes hommes ivres qui ont encerclé leurs victimes en profitant de la foule rassemblée autour de la cathédrale et de la gare centrale de Cologne. Mais la police a aussi signalé une dizaine de plaintes à Hambourg (nord). "Ils se sont mis à nous agresser, nous prenant l'entrejambe, touchant nos décolletés, sous les manteaux", a expliqué un témoin de Cologne...

   

Les commentaires sont fermés.