UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2017

L'électeur mondialiste pour un progrès nivellateur et amnésique

Mondial ou National, la fracture ne date pas d'hier !! L'internationale n'est-elle pas la fosse commune des espoirs passés, en sa reconversion actuelle, une vaine promesse pour demain ??

L'Internationale lavée de son passif s'est appropriée l'idée d'humanité, alors que le modèle National, avec les philtres culotés d'un régime dévoyé, subit toujours le verdict de l'histoire écrite à l'encre de sang.

En effet, seul le National soumis au concept de valeurs informelles et stériles, fait l'unanimité chez nos apatrides moralistes engoncés dans leurs réductions tricolores aux accents sans substances.

L'électeur mondialiste a fait ses classes comme élève appliqué au rejet des valeurs héréditaires, livrées aux visées éradicatrices du progrès nivellateur et amnésique.

L'ethnicité la plus innocente est à ce titre un crime sans pardon pour le dogme syndiqué à la grande inquisition.

Par le plus impossible tour de force, le mondialisme dénie à l'occident l'idée même qu'il puisse être constitué d'ethnies propres, et théorise en des termes à la fois simplistes et outranciers, ainsi que stéréotypés et absolus, afin de nuire à une approche objective, mesurée et intelligible de notre vivier subtil.

L'objectif étant de réduire à néant tout obstacle au chaos d'une mixité malléable et morcelée qui profite à ce grand tout informe, messianique et aseptisé sous couvert d'universalisme.

L'universalisme est le triomphe des égoïsmes qui s'idolâtrent précurseurs et modèles, pour n'être en fait que d'insatiables consommateurs structurés en cellules ménages étriquées et repliées sur elles-mêmes. Gisement lucratif conduis à l'acceptation de sa propre mort, empressé de courir au devant de son avenir confisqué.

01:45 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire