UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2012

le néo-paganisme, l'indéracinable réalité toujours d'actualité

Je pense pour ma part qu'Homère a tout dit. Il convient de savoir traduire son langage, sa manière d'appréhender ce qui se donne à voir au delà du visible, et donc comprendre les "articulations", aspects multiples/attributs, natures contraires, diverses et complémentaires, chronologies constitutives de son panthéon. Pas aisé!! Mais accessible. On peut tout à fait tout reprendre depuis le début. Mettre notre potentiel spirituel au service de la foi insoumise de nos pères, commune à tous les peuples libres que la terre ait connue, et reconstruire les temples en nos âmes pieuses. Tout est possible à l'homme, rien n'est providentiel !! J'accepte même le qualificatif de païen dont nous ont gratifiés les adorateurs de Christ. Le mépris n'est pas une pensée pieuse. Nous en avons fait le   symbole dévôt de notre lutte contre la persécution dont nous sommes victimes. Quand je vois le ciel, je déplore seulement que les hommes n'aient d'yeux que pour un crucifix.

Quel nom donner au néo-paganisme ?

J'ai trouvé un article intéressant à ce propos en allant me promener dans la blogosphère "hautetfort":

le-neo-paganisme-en-occident.html

10:37 Publié dans religion | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.