UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2012

Naturaliser tout va, là est l'urgence, politique et électoraliste

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a dit jeudi à Toulouse sa volonté de redresser la courbe déclinante des naturalisations d'étrangers.

"L'urgence tout d'abords : redresser la courbe du nombre de naturalisations, en revenant sur les critères les plus discriminants...." [ En autre chose, les motifs touchant au travail représenteraient 40% des rejets. Or, si ce critère n'est plus pris en considération, si tant est qu'il l'ait été effectivement, révélation sera faite qu'il ne s'agit pas d'une immigration de travail mais de peuplement !! ]

Pourquoi est-ce donc si urgent de naturaliser, et se presser de faire sauter les " quelques barrières restantes" de l'accés à la nationalité jugées si discriminantes, alors que bon nombre d'électeurs ont manifesté leur désaccord avec cette politique d'immigration dont la naturalisation est la phase ultime ??

Il y a derrière cette volonté un objectif non dissimulé, outre de faire baisser les statistiques de la présence étrangère en France, mais surtout la volonté de fabriquer des français de papier, électeurs acquis à la cause immigrationniste si chère au monopole UMPS.

Français, françaises, enfants de la terre de France ruinée et dont les judas se partagent les dépouilles, fils et filles élevés dans le déni de nos ancêtres dépossédés de leur culte et de leurs privilèges, ne vous endormez pas sur les bienfaisances invoquées pour vous contraindre à décliner la flamme de votre temple originel, et ce, pour l'avènement d'une idéologie électoraliste et méphistophélique qui n'a de bonté que les apparences.

Pour Mr Valls, lui-même naturalisé à 20 ans sous Mitterrand, la France de nos ancêtres est une France qui doute, qui regarde le monde avec méfiance et cède à la tentation du repli sur soi. Car Mr Valls, qui fustige tout débat sur l'identité nationale, veut, dit-il, faire de "l'accés à la nationalité un véritable moteur du sentiment d'appartenance à notre nation." Trés saint père !! Une porte ouverte à toutes les convoitises, une mise en cause à peine voilée de l'esprit et du sentiment d'appartenance de nos pères indirectement dénigrés et injustement catalogués !!

Parce qu'il est de mode que les français soient repentants, nous devons montrer patte blanche, tout céder, tout accepter, sans sourciller, et nous abandonner aux grands seigneurs qui décident de ce qui est bien ou mal pour nous, sans nous consulter !!

Sans nul doute, nous allons au chaos. La repentance ne nous sauvera pas de l'abîme où nous sommes précipités. Mais il est encore temps d'opposer notre instinct de survie aux bolchéviques projets de communautariser les pauvres de ce nouveau monde, en proie à la société voulue par nos élites formatées et ralliées.

A propos de repentance :

Marine Le pen lie repentance et hostilité vis-a-vis de la France

11:42 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Quand on disait que la France, ce grand et historique pays, était sur le chemin de la décadence... On veut faire l'Europe ultralibérale et capitaliste à tout prix : les nations sont un obstacle et il faut donc les faire disparaître... avec un peuplement étranger ! Berthold Brecht disait : "Si le peuple vote mal, il n' y a qu'à dissoudre le Peuple !" Ce n'est pas tombé dans l'oreille de sourds...

Écrit par : cepheides | 18/10/2012

Les commentaires sont fermés.