UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2012

Génération identitaire, n'avait qu'à se taire !!

Suite à son occupation d'une mosquée en construction à poitiers, "Génération identitaire" est menacé de dissolution par Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur qui parle de "provocation", de "message de haine et d'intolérance" et de "volonté manifeste de faire parler d'eux".

Plusieurs organisations et partis, notamment le MRAP, SOS Racisme, le Rassemblement des Musulmans de France, le PCF et le Parti de Gauche, ont demandé la dissolution de Génération identitaire.

Au contraire, Génération identitaire dit : "Notre occupation du chantier de la grande mosquée de Poitiers a été non-violente et est à inscrire dans notre volonté d'un débat public". Génération identitaire ajoute que cette action s'est "résumée à la pose d'une banderolle et de slogans (...) et que l'évacuation s'est faite dans le calme".

Génération identitaire a réclamé mardi dans une lettre ouverte au premier ministre un référendum sur l'immigration.

Jamais il n'a été question d'interdire ou de sanctionner les organisations, associations ou partis ayant soutenus l'occupation des églises (monuments historiques et non des chantiers !!) par des sans-papiers en contravention avec la loi.

Marine Le Pen dit comprendre la préoccupation des manifestants et se montre attérrée par les réactions d'hystérie.

Aussi, de référendum il n'y aura pas, car l'autoritarisme sanctifié de notre régime militant et bienveillant consiste à nous imposer une sacro-sainte immigration de peuplement* pour le bien du genre humain. A bon entendeur, la contester se résume arbitrairement et opportunément comme l'expression du racisme condamné par la loi. La boucle est bouclée, la démocratie se dérobe au nom des saints commandements d'une sharia politique toute républicaine. Jadis, l'inquisition s'était également donné d'immaculées raisons d'en imposer aux consciences expurgées de leur libre arbitre.

Le libre arbitre est mort à l'avènement des dogmes. Le dogme tue l'esprit et la liberté qui va avec. Le dogme se donne toujours les meilleures raisons pour justifier son diktat sur les consciences opprimées.

Le dogme prévaut sur la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes.

*On peut se permettre désormais de parler d'une immigration de peuplement au nom des grands principes qui reposent principalement sur des critères plus abstraits et conduisent à des assouplissements : [ Je refuse l'idée que seuls les détenteurs d'un CDI puissent devenir français - Manuel Valls ], dans le même temps où "les français sont jetés au chômage à un rythme rarement atteint" [ Marine Le Pen ]

La presse en profite pour mettre en relief les soi-disant "consignes de durcissement" de son prédécesseur Claude Guéant. La pérénnité du système en dépend qui prépare l'avenir pour le passage de relais !!

11:13 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.