UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2013

La France sur orbite, tombe le ciel sur la Gaule plurielle

Le mot "race" sera supprimé du matériel législatif.

Qu'à cela ne tienne, les associations de lutte contre le racisme ne sont encore pas satisfaites. "cela ne fait pas une politique de lutte contre la xénophobie". Reste à supprimer ce maudit vocable de la constitution.

Et aprés ???? Faut-il brûler tous les livres souillés par ce funeste mot ???

Le "Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples" (MRAP) se réjouissait cependant de l'initiative rappelant que la "prétendue existence des races" avait justifié les "crimes les plus monstrueux de l'histoire de l'humanité"

Et le "génocide de classe" du marxisme multiforme ?? N'a-t-il pas été monstrueux ?? Staline ne parlait-il pas de "liquider les Koulaks en tant que classe" ?? Dékoulakisation qui n'est pas sans liens avec ce qu'écrivait Marx dans le Capital "cette racaille en haillons, cette pourriture inerte des couches les plus basses de l'ancienne société". Que je sache, les 150 000 000 de morts du goulag ne l'ont pas été au nom de la race !! "Prolétaires de tous les pays" ou "les travailleurs n'ont pas de patries" sont les slogans communistes qui dédouannent le mot "race" des crimes communistes.

Mais il s'agit surtout de ne pas focaliser l'opinion sur les crimes marxistes !! Comme disait Pol Pot : "J'ai la conscience tranquille". Aprés tout, l'Europe actuelle n'est-elle pas un peu marxiste et esclavagiste ?? Le manifeste du parti communiste de Karl Marx et Friedrich Engels ne commençait-il pas par souligner l'importance de la lutte des classes, puis il s'attachait à décrire l'émergence d'un marché mondial aves ses progrès et ses nouvelles exploitations ??? A s'y méprendre !!

Alors si le "génocide de classe" a été l'oeuvre de criminels, faut-il supprimer le mot "classe", ou faut-il en contrôler l'expression ou l'usage inapproprié ?? Et puis, où en sommes nous en définitive ??  A part l'insulte en vogue, se dire "fils de" comme nos ancêtres est-il un délit ?? Parler de ses origines est-il discriminatoire ?? Pire, je ne pourrais donc plus lire Homère ?? Il semblerait en effet, car la liberté d’expression elle-même de notre pseudo-démocratie est du pur marxisme. J’en veux pour preuve :

La conception marxiste du rejet des libertés "formelles" au profit des "libertés réelles".

Il est permis de priver une personne ou un groupe de certaines libertés, si à l’échelle de la société, la liberté s’en trouve accrue. Selon cette logique, il est légitime d’interdire l’expression de toute opinion dissidente si cela favorise l’avènement de la société idéale fondée sur ce qui lui est propre et primordial.

Là, tu coupes les couilles de Cronos pour donner le jour à une nouvelle génération de dieux plus humains !! Mais à choisir, je préfère Homère au MRAP. Ce qui me ramène encore à une époque décriée par la bien-pensance pour ses conceptions et expressions.

Dominique Venner s'est donné la mort mardi 21 mai 2013, "saint de corps et d'esprit" selon ses mots, dans le lieu hautement symbolique de Notre-Dame-de-Paris. Il explique son suicide comme un acte pour la défense de la famille traditionnelle et la lutte contre l'immigration. Ca n'est pas un hasard si le terme si décrié est à l'honneur dans ses dernières paroles : " J'aime la vie et n'attends rien au delà, sinon la perpétuation de ma race et de mon esprit."

15:37 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.