UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2013

Dominique Venner : je m'insurge contre la fatalité

Nationaliste et païen, Dominique Venner s'est donné la mort dans le lieu hautement symbolique de Notre-Dame-de-Paris afin de protester contre l'indignité dans laquelle a sombré son pays.

"Je me sens le devoir d'agir tant que j'en ai encore la force. Je crois nécessaire de me sacrifier pour rompre la léthargie qui nous accable. Je choisis un lieu hautement symbolique.. que je respecte et j'admire. Mon geste incarne une éthique de la volonté. Je me donne la mort pour réveiller les consciences assoupies. Je m'insurge contre la fatalité", contre "les désirs individuels qui détruisent nos ancrages identaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire"... "Alors que je défends l'identité de tous les peuples chez eux, je m'insurge contre le crime visant au remplacement de nos populations." 

Dominique-Venner-le père de l'extrême-droite moderne s'est suicidé

 

220px-Dominique_venner.jpg

 

Les paroles de son dernier texte publié sur son site Internet prennent alors tout leur sens : "Il faudra certainement des gestes nouveaux, spectaculaires et symboliques pour ébranler les somnolences, secouer les consciences anesthésiées et réveiller la mémoire de nos origines.""Nous entrons dans un temps où les paroles doivent être authentifiées par des actes."

Le dernier texte de Dominique Venner

Rebelle jusqu'au bout

21:18 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.