UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2013

Ce vaudeville est une affaire bien à eux

A ceux qui gobent tous les mensonges obligés et qui feignent de se sentir méprisés par moi lorsque je dérange le léthargique mimétisme de leur esprit embué, je leur répond sans arrogance : Il faut avoir la moelle de nos jours pour oser dire la vérité qui contrevient à l'Education Républicaine. Par tous les dieux, je veux mourir avec de bons bagages pour ne pas transmigrer dans la peau d'un tartuffe aux allures posées.

Le temps passe et le mensonge d'Etat ne dérange que moi. Autour de moi, d'autres quêtes. Celle d'un bonheur domestique, d'une ambition personnelle, d'un projet envié. Puis le vide, le grand vide comblé de tant de petites choses, qui font de toute une vie le jouet d'un grand débarras de l'esprit. Entre moi et eux, le fossé se creuse inéluctablement. D'aucun se plaisent à le situer au plan idéologique. Il est en réalité la résultante d'une position de principe en orbite d'un autre monde. La haine du mensonge. Ce mot me va bien puisqu'ils sont tous vêtus de blanc immaculé. Or, ce sont eux qui ont déserté le monde des réalités. Monde des réalités qui ne s'en laisse pas montrer par les faux-semblants. Je les laisse donc me considérer avec la distance qui leur plaît bien. Ils ont le nombre sympathique pour eux, non cette excellence anti démocratique. Qu'à cela ne tienne. Ce vaudeville est une affaire bien à eux. Se gausseraient-ils ?? Je ne ris pas avec eux. Crime de lèse-majesté.

09:11 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.