UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2017

Notre dictature décrète évangile ce qu'elle commande aux consciences serviles et apeurées

Le fléau du Dieu moderne est cette illusion vendue comme icône d'une liberté d'expression fondatrice de notre société vantée.

Or, il n'est de liberté d'expression lorsque l'expression est assujettie à lois liberticides qui décident ou non la conversion en délit d'une pensée passée au tamis de l'implacable morale inquisitrice, qui sert de gouvernail à notre galère convertie en arche de Noé.

Il devient alors coutume de considérer que l'ADN d'une pensée ne peut être qu'après avoir été approuvée et sanctifiée.

Les dictatures ont toujours considéré leur modèle d'expression comme l'alpha et l'oméga d'une légitimité contraignante, doctrine ultime qui leur confère un pouvoir temporel à l'échelle de Dieu.

Elles décrètent évangile ce qu'elles commandent aux consciences serviles et apeurées.

 

11:13 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire