UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2017

Tu sacrifies terre et peuple au veau d'or d'un droit du sol

Si le pays avait des yeux pour te voir

Toi le félon précieux, fat en ta bouche

Un volcan lui prendrait de vouloir rougeoir

Et brûler cette encre morte que tu couches

Hymne sans joie de ton coeur en son feu illusoire

 

Toi l'apôtre sans culte et dévot sans idoles

Le pays te sert d'enfer pour ta folie douce

Sacrifies terre et peuple au veau d'or d'un droit du sol

Rédempteur et tueur, entrave l'homme à ton attelage

Perfide terre d'asile, et qui promise à tous

Trahit nos pères, réduit à néant notre héritage

 

Mais tu ne bougeras ce monde en te cherchant crédible

Terrorisme intellectuel contre esprit clairvoyant

Médite sur ta chute et nous formons rangs

Car l'imprévisible t'abattra, toi si prévisible