UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2011

Laurence Parisot, ultime rempart du système?

Après le livre de Caroline Fourest et fiammetta Venner qui se passe de tout commentaire tant le contenu est vil et affligeant, puis celui d’ NKM, 88 pages avec manifeste pour sa propre cause, c’est maintenant au tour de Laurence Parisot et Roseline Lapresle de monter au front, unité d'élite mobilisée pour tenter de laminer Marine Le Pen avec un pamphlet « Un piège bleu Marine », essai de 140 pages, écrit en gros caractères. La présidente du Medef avait déjà fait parler d'elle, il y a quelques mois, en s'opposant à Claude Guéant sur l'immigration légale et en souhaitant que la société française reste "ouverte" et "métissée".

Signe que les temps sont durs pour un système moribond, la patrone des patrons entre désormais sur le champ de bataille de la politique électorale !! Une première !! On y coupe pas, les deux auteurs passent au crible les commentaires de Marine sur les propos tenus pendant 40 ans par son père, notamment sur la période de l'Occupation et de la seconde guerre mondiale, alors que la critique du programme économique de Marine Le Pen n'occupe qu'une toute petite place dans l'ensemble : moins d'une vingtaine de pages !! Alors que pour NKM, Marine le Pen combat la crise par la crise, Mme Parisot dit que Marine le Pen fait du neuf dans du vieux. Des formules!! Magique non?

Le plus cocasse est que Laurence Parisot planche sur l'analyse de la mondialisation de Marine Le Pen sans aborder l’impact de la crise financière. Mais plutôt que méditer sur les conséquences d'un système qu'elle défend, Laurence Parisot préfère faire dans la métaphore : 

"On trouve, sous chacun des mots de Marine Le Pen, tous les démons de l'extrême droite",

et nous promet un Ragnarök :"sortie de l’euro = l'effondrement immédiat de l'économie"et "une cascade très rapide de catastrophes". Qui cherche à faire peur ? Marine Le Pen ou Laurence Parisot?

Un petit rappel pour Mme Parisot :

L'augmentation de la dette en 4 ans et demi est de 465,8 milliards, dans le même temps où la somme allouée par la France au plan de sauvetage au nom de la solidarité européenne est de 47,4 milliards d’euros. Gel des salaires, pouvoir d'achat des ménages en baisse, chômage, insécurité. Par ailleurs, selon la fondation Abbé Pierre, qui a repris les données du ministère du Logement, il y a 1.230.136 ménages dans l'attente d'un logement social. Et j'en passe....

Laurence Parisot, spécialiste de l'opinion publique, a fait carrière chez Louis Harris, désormais vice-présidente du directoire de l'institut de sondage Ifop. Autant dire que notre Cerbère, gardienne du monde des enfers, sait comment manier l’opinion. On comprend pourquoi les sondages n’inspirent qu’une confiance toute relative lorsque l’on réalise qu’ils sont dirigés par des êtres aussi partiaux et vindicatifs.

15:39 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.