UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2012

La démocratie, ange ou démon ??

Les hommes politiques mandatés pour faire carrière ont pour leitmotiv de dire que les nationalismes sont vecteurs de haine et de conflits. Il est convenu de l’affirmer, et il serait inculte de ne pas verser en libation sur ce postulat. Pourtant, si vous ne vous jetez pas comme des ânes sur les gâteries que l’on vous met à portée, vous serez étonné de constater que les démocraties ont toujours été bellicistes pour les meilleures raisons du monde, et la réaction toujours impuissante à désamorcer l’évangélisation musclée au service du bien fondé. Si l’on s’en tient à l’histoire contemporaine qu’il nous est encore permis de commenter, la guerre du golfe, la guerre en Afghanistan, la guerre en Lybie, la guerre en serbie, la perspective de guerre avec la Syrie et l’Iran, ne sont pas le fait de personnalités ou partis que l’on se plait à qualifier de funestes pour l’avenir de la démocratie.

La réalité, c'est que ce gouvernement mondial n’est pas celui des patries, mais bien plutôt celui d’une confédération d’Etats gagnés à cette perspective de domination sans partage d’une planète labellisée pour le compte de la suprême entreprise financière et commerciale où les peuples ne sont que les pépins nécessaires mais aussi contrariants d’un fruit bien juteux.

10:13 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.