UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2012

Je ne voterai pas pour Sarkosy / Ni pour Hollande

Feuilleton de l'entre-deux tours / Article réactualisé au jour le jour jusqu'au jour J de notre descente aux enfers : (Mis à jour ce jeudi 26 avril 2012)

On comprend pourquoi notre probable futur président se révèle chantre et promoteur d'une immigration bienfaitrice pour lui et le système qu'il chérie : Le candidat socialiste est arrivé en tête dans 36 des 40 villes de la banlieue nord-est de Paris, dépassant les 45 % dans six villes. ( François Hollande fait plus de 30 %, notamment dans les villes où les électeurs issus de l'immigration comptent pour beaucoup, comme à Meaux etc...)

Exemple : La Courneuve, Bobigny, dont Saint-Denis, 1ère ville du département avec  45,79 % (dont 21,72 % à Mélenchon) soit plus de 67 % pour les socialo-communistes !! A Sarcelles, 43,95 % ; Val de Marne entre 35 % et 40 %, sauf banlieue rouge où Camarade Mélenchon dépasse son ténor/mentor. Vive la politique d'immigration !! Favoriser une salvatrice  politique d'immigration, c'est s'assurer un électorat fidèle et dévoué au nom des grands principes républicains (d'obédience marxiste) si largement dévoyés pour des causes inavouées !! Citons encore Valenton aux socialo-communistes : FH : 39,17 % ; Mél. : 24,48 % = 63,65 %. Retour aux luttes dépassées d'une utopie meurtrière, prête à tout pour reprendre le pouvoir !!

Ce n'est pas pour rien que la semaine précédent le 1er tour, plus d'une vingtaine d'imams avaient engagé leurs fidèles à se rendre massivement aux urnes, alors que dans le même temps, je voyais à la télévision des pêcheurs de retour de mer, dire qu'ils n'iraient pas voter. Ca n'est pas pour rien que le recteur d'une mosquée parisienne avait appelé les musulmans de France à un "vote massif halal", alors que celui de la mosquée de La Défense conseillait le "vote utile", à savoir François Hollande.

Entre les bobos riches ou branchés de la capitale fun et les banlieues cosmopolites de nos élus avides de clientèle, il reste peu de place pour le vote Marine Le Pen, avec un résultat de 6,2 % en Ile-de-France ( score à peu prés équivallent à celui des français de l'étranger !!). Marine Le Pen réalise ses meilleurs score dans les villages : Ex. Mauregard (290 hab.) 43,98 %, Saint-Barthélémy (341 hab.) 43,50 %, Saint-Mars-Vieux-Maisons (290 hab.) 38,20 %. Logique, c'est en ces lieux paisibles où moi-même j'avais finis par trouver refuge, loin de tout communautarisme, non sans avoir souffert de cette exclusion dont on ne parle pas, et faute de pouvoir m'installer dans les quartiers chics de banlieues fun ou plus rapprochées d'une capitale hors de prix !!

Aussi, la France molle et inculte veut un président à son image? Elle l'aura !!!! Mais il n'est pas pensable de voter pour un président SORTANT qui a manqué à sa parole, et qui se souvient de ses promesses 15 jours avant une échéance électorale majeure. Pour ma part, je n'accepte pas la trahison des promesses non tenues, associée aux "retournements de vestes" de dernière minute, ainsi que l'esprit courtisan qui se joue du peuple pour mieux l'astreindre à ce qu'il condamne.

 Je ne voterai pas pour Nicolas Sarkosy.

J'appele solennellement mes compatriotes fidèles à Marine à ne pas voter pour Nicolas Sarkosy. Ne cédez pas aux tentatives de séduction ou à la menace d'un monde en perdition dont vous n'êtes pas responsables. Ce monde en perdition est l'oeuvre inachevée du candidat sortant !! Puisqu'il nous est insupportable de voter pour François Hollande, votons blanc. Car, si vous apportez votre caution à Nicolas Sarkosy, vous serez l'ami girouette et le valet d'un homme sans foi ni loi qui vous méprise et vous imagine lui appartenir. Il ne fera rien pour le peuple dont vous êtes l'expression vivante et frondeuse. Peuple désobéissant qui entrave ses actions délétères, si primordiales à ses yeux détournés de l'humain pour un monde ayant seule valeur marchande !!

Consécutivement, le parti UMP sera désavoué pour son esprit de caste égoïste et lâche, laide abstraction qui a fait "vaches grasses" des préoccupations d'un peuple laborieux et trahi. Que reste-t-il à cette droite décrépite ? Elle pleure lamentablement sur le vote musulman et voudrait se consoler dans les bras de Marine Le Pen.

Il me faudrait des centaines de pages pour lister l'ostracisme ou le rejet caractérisé et systématique des ténors de l'UMP à l'égard du Front National et du vote FN, quand ce ne fut pas d'incessants affronts et des insultes à n'en plus finir. Et l'ont entend aujourd'hui Nicolas Sarkosy nous dire  que le vote pour le Front National n'est "pas répréhensible"et que "si Marine Le Pen a le droit de se présenter à l'élection présidentielle, c'est qu'elle est compatible avec la république", alors que ses lieutenants ont de tout temps prétexté l'union sacré des républicains contre le FN pour sauver la république!! Mais, que dit-il encore : "J'aurai l'occasion de préciser mes engagements envers ses électeurs (les électeurs de Marine Le Pen) lors d'émissions télévisées.....et......Il faut "prendre des engagements suffisemment précis pour que les électeurs (du FN) sachent qu'on a compris leur message et qu'ils aient la certitude qu'ils seront tenus". Et notre oie blanche de poursuivre : "On a pas le droit de parler de ceux qui ont voté FN ? Mais Mr Hollande le peut, lui, comme il l'a fait dans un quotidien? Et moi je ne le pourrais pas? Or, il faut le savoir, par qui était-il accompagné pendant cette grand-messe? De sa porte-parole Nathalie Kosciusko-Morizet, Maire de Longjumeau qui a participé activement à un brulôt anti-FN, mais surtout, qui a dit naguère qu'elle voterait plutôt PS que FN si l'occasion se présentait !! Et l'occasion se présentera aux prochaines législatives. Les intérêts des uns qui privilégient leur propre élection lors des échéances futures ne font pas le bonheur de notre monarque. Déjà, nombre d'élus ou ministres ont clairement affiché leur choix de voter pour le PS en cas de duels PS-FN. PS qu'ils sont supposés combattre !!

Faire confiance à ces gens là, c'est mettre sa tête sur le billot !!

Preuve en est que ce parti est un rassemblement de carriéristes : François Copé s'est hâté de minimiser les propos de son chef incontesté sur "Marine compatible avec la République", afin de désamorcer une polémique naissante. Pauvre droite frileuse et lâche !! Citons le : "Nous ne nous sommes jamais adressés aux leaders du Front National........En revanche, nous nous adressons aux françaises et aux français qui ont exprimé des sentiments d'inquiétude, de peur, de souffrance au regard de la crise économique européenne". La droite ramène toujours tout à la crise qui l'excuse. Double mépris donc : Pour Marine Le Pen à qui il déni l'affection que lui portent ses électeurs, et pour ses électeurs auxquels il dénie le choix d'une adhésion. Il dit encore : "Les termes du président de la République consistent à dire que, jusqu'à nouvel ordre, le Front National est un parti autorisé à se présenter sous couvert des lois de la République" La droite, c'est ça. Du jour au lendemain, le sens des phrases et les situations de tous ordres changent grâce au jeu perfide des interprétations. Invité à commenter les propos du président-candidat, M.Copé s'enlise : "Ce n'est pas que la phrase est fausse, c'est qu'elle est totalement sortie de son contexte...Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise de plus sur Marine Le Pen ? Je ne vais quand même pas commenter une phrase qui est apocryphe". La droite a donc perdu les élections, trop fuyante, inapte faute de courage !!

Mais lorsque les tentatives de séduction se révèlent incertaines, place à la menace. Nicolas Sarkosy a présenté mercredi cette menace aux électeurs de Marine Le Pen, et qualifié son intervention de devoir républicain en leur disant : " Si vous ne nous rejoignez pas, vous aurez le droit de vote pour les immigrés en France et une régularisation générale des sans- papiers." Or, qu'a fait Nicolas Sarkosy contre l'immigration incontrôlée et la délinquance sauvage?? Les français savaient que Gauche ou Droite ne luttaient pas contre ces problèmes de fond. Les français ont cependant voté majoritairement pour ces deux formations. Là n'est pas la faute du Front National. Un ralliement à Sarkosy ne changerait rien à la trahison des élites comme en témoigne le quinquenat qui vient de s'achever!! Ce n'est pas au Front National d'apporter des cautions pour le second tour !!

Qu'à cela ne tienne, dans le même temps, le corps intellectuel prend la relève, la grand-messe continue : L'écrivain Denis Tillinac monte au "Front" pour exhorter Marine Le Pen à soutenir Nicolas Sarkosy. Sa monnaie d'échange ? Il fustige ceux qui ont traité les militants FN "comme des parias". Il dit concevoir "le "ressentiment" du FN devant une droite qui a souvent relayé sa "diabolisation". Il dit à Marine Le pen : "Sachez que nous sommes nombreux à dénoncer la bienséance pharisienne, cynique et fielleuse qui, depuis trente ans, traite vos amis comme des parias". Comme c'est bien dit ; on ne saurait mieux dire !! Aussi, pourquoi n'a-t-il pas dénoncé l"imposture plus tôt ?? Mais encore, que dit-il? "Jamais non plus je n'ai cru que votre parti représentait un danger pour la démocratie, la République, les valeurs humanistes, etc.." a-t-il insisté. Nous sommes donc soudain devenus non seulement républicains, mais aussi humanistes. Pour combien de temps ?? 

La France aujourd'hui c'est ça : Une cour inféodée exercée à distribuer des brevets de respectabilité au gré des circonstances, pour les corrompre aussitôt. Demain, le gourdin. Aprés les élections, nous aurons droit aux gros titres comme à l'accoutumée : "Le parti de la haine qui joue sur les peurs". (Alors que seul le système joue sur les peurs grâce à des clichés associés aux périodes les plus douloureuses d'une histoire dont la plaie ouverte fait office de repoussoir) Encore que, même sur ce point, Nicolas Sarkosy s'est permis une bénédiction (en parlant aux électeurs du Front National) :"Je parle à des français qui aiment leur pays, je leur parle avec des idées de bon sens, peu m'importe les idéologies du XXème siècle, nous sommes au XXIème siècle." Belles paroles....s'envolent.

Pressée ce jeudi par RTL de dire pour quel candidat elle pourrait appeler à voter au deuxième tour de la présidentielle, la présidente du Front National a renvoyé au discours qu'elle prononcera le 1er mai à l'Opéra de Paris.

+++++ "J'ai posé une question simple. J'attends que Nicolas Sarkosy et le secrétaire général de l'UMP y répondent : en cas de duel entre un Front National et un socialiste, est-ce que l'UMP et le président préfèrent faire élire un député mariniste ou un député socialiste? C'est clair! "+++++

...."Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est flou", en rappelant les prises de position de Nathalie Kosciusko-morizet et Chantal Jouanno - qui voteraient PS - ou Claude Guéant - qui ne voterait pas FN, en cas de duel FN-PS. Pourtant, a observé Marine Le Pen, l'UMP "ne cesse de nous expliquer que le PS c'est l'horreur absolue !!

Puis MLP de dire : "Tout ce qui, il y a quelques jours, était stigmatisé par Nicolas Sarkosy et sa clique - nous étions des xénophobes, des antisémites, des racistes, la préférence nationale était une véritable honte, nous étions hors de la république - et d'un seul coup d'un seul, il n'y a plus tout ça", a ironisé Marine Le Pen. "Ca prouve donc que les électeurs FN ont été insultés pendant des années pour des raisons électoralistes. Cette classe politique a insulté des millions d'électeurs en toute connaissance de cause pendant des années pour des raisons personnelles", a-t-elle insisté. "Ce n'est pas bien fameux, mais tant mieux si ça s'arrête."

Non réponse de Nicolas Sarkosy ce jeudi 26 avril 2012 : "C'est un piège dans lequel je ne tomberai pas...Les candidats (de l'UMP) se maintiendront s'il ont 12,5 % des inscrits, c'est à dire dans 99,99 % des cas ça sera le cas........Le problème ne se pose pas, nous maintiendrons nos candidats."

Or, la question de Marine Le Pen n'était pas un piège. Elle visait simplement à obtenir une réponse claire de Nicolas Sarkosy (et de l'UMP) sur sa position en cas de duel PS-FN au deuxième tour des législatives, pas sur d'éventuelles triangulaires UMP-PS-FN.

Encore une dérobade !! La question le gènerait-il ??

Jeudi 26 avril 2012 : Marine Le Pen accuse, dans une lettre ouverte aux deux finalistes, Nicolas Sarkosy et François Hollande, de mépriser ses électeurs :

Je pense qu'il est de mon devoir de défendre l'honneur de mes électeurs, et de demander qu'on cesse de les mépriser. J'estime que votre attitude jusqu'ici rend votre quête de ces voix particulièrement illégitime...Il est inadmissible de dire que mes électeurs (6,4 millions) ne voulaient pas me porter à l'Elysée. Le vote en ma faveur n'est pas un cri, un vote de crise, de souffrance, ou de désespérance comme j'ai pu l'entendre. Il est encore moins un vote d'extrême droite ou xénophobe...Le vote en ma faveur a été un vote réfléchi, construit, un vote d'espérance, de soutien, en somme un véritable vote d'adhésion au nouveau chemin que je propose pour la France, aux propositions qui sont les miennes... Or, vous niez la sincérité du vote de mes électeurs et leur capacité à réfléchir, à se faire une idée personnelle et étayée de l'avenir de leur pays....Messieurs les candidats, il vous reste quelques jours de campagne, et je vous demande, au nom de la démocratie et de la grandeur du peuple français, de faire preuve de respect, conclut Marine Le Pen.

En attendant, le directeur de campagne de Marine Le Pen, Florian Filippot, a exclu lundi de "discuter" avec l' UMP d'ici le second tour.

"Non, on ne va pas discuter avec l' UMP. Nous, on est pas le MoDem, on est pas les Verts, on est pas le Front de gauche qui se rallie piteusement à Hollande (...), nous on est pas dans la compromission et les petites combines politiciennes, a-t-il dit sur Canal+."

08:13 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.