UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2012

Au second tour, soutenir Marine grâce au vote blanc

J'ai vu le débat entre François Hollande et Nicolas Sarkosy. Evidemment, je suis en dissension profonde avec les acteurs insincères d'une même comédie, judas liquidateurs de notre orgueil national. Mais je me dois de reconnaître que le président sortant a envoyé dans les cordes mes velléités de le sanctionner coûte que coûte. En effet, je réalise que laver le mépris et l'affront d'une droite affairiste et suffisante en votant Hollande serait non seulement un sacrifice inutile, mais une peine supplémentaire infligée à la France. Pour ma part, nul doute que je n'en sortirai pas grandi. Malheureusement, le choix qui nous est proposé ne nous débarrassera pas de cette perfide conception du politique qui se grise des succés sans honneur. Mais il est impensable en mon âme et conscience d'apporter ma voix aux socialo-communistes. Contre-nature !!

Je maintiens donc ma décision de voter blanc, puisque Nicolas Sarkosy n'a pas su s'imposer aux ténors de l'UMP, afin d'apprécier les électeurs Marinistes comme il se doit !! Que ne m'a-t-on dit que voter blanc, c'est donner sa voix au plus fort. C'est en tout cas ne pas s'opposer à lui. Mais Nicolas Sarkosy avait la possibilité d'être le plus fort en étant honnête et loyale avec les électeurs de Marine, et non se contenter de quelques concessions floues et sans valeurs trés vite modérées par ses lieutenants. Il aurait reçu de nous le soutien des patriotes pragmatiques. Les électeurs du FN sont les premières victimes de ce déni qui privilégie des intérêts politiques et électoralistes d'un parti au détriment des intérêts supérieurs d'une France majoritairement hostile aux socialo-communistes. L'UMP sera seule responsable du désastre, de son désastre !! Nicolas Sarkosy n'obtiendra pas le report massif de notre électorat furieux et écoeuré par l' ostracisme ambiant et calculateur, qui ambitionne sans gène un rassemblement artificiel et opportuniste. Rassemblement qui au final, se donne pour vocation de décrédibiliser la symbiose de nos convictions inébranlables afin de  les présenter sous la forme d'un courant de contestation ou de colère volage, migratoire et dénué de tout ancrage. Il manquera les 5 % de la victoire à Nicolas Sarkosy. Les 5 % du courage et du bon sens qui manque à un chef déchu soumis à ses lieutenants.

Les chefs de l'UMP creusent la tombe de sarkozy

En témoigne la lecture des articles du "parisien.fr" ou "lavoixdunord.fr" du 3 et 4 mai 2012 aux gros titres révélateurs : "Le vote blanc qu'à choisi Marine Le Pen, sera scruté au second tour, mais il faudrait qu'il atteigne un niveau trés important pour que la dirigeante du Front National puisse (disent-ils) se vanter d'y avoir contribué, estiment les politologues."

Aprés-la-decision-de-marine-le-pen-le-vote-blanc-sera-scruté au second tour

Le-vote-blanc-sera-suivi-de-pres-au-second-tour

Donc, si nous soutenons Nicolas Sarkosy dont l'état major nous outrage sans cesse, nous dénaturons notre idéal, nous cédons nos grandes perspectives à de bas calculs d'appareils, nous rompons les rangs de notre formation en ordre, mais encore et surtout nous trahissons la crédibilité de notre guide si dévouée. Je rappelle que Marine Le Pen a laissé libre ses électeurs de voter en leur âme et conscience : "Vous êtes des citoyens libres, et vous voterez chacun en votre conscience" et "..le perdant sera seul responsable de son échec." Oui, Nicolas Sarkosy sera seul responsable de son échec, et en première ligne ses cadres bornés.

J'ai attendu jusqu'au dernier moment le discours clair du vrai rassemblement déterminé des droites nationales et populaires sans ostracisme ni réserves, avec engagements mutuels, afin que les français de coeur puissent faire barrage au nihilisme d'une gauche incapable de chanter sans dérision la marseillaise lors de ses meetings. (groupies hébétées dans l'ignorance des paroles de l'hymne national à l'image de leur incurie)

Restons en là. Ni gauche, ni droite, Marine !!

Moi, je soutiens Marine au second tour grâce au vote blanc !! Ma décision est cette fois irrévocable !!

22:51 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Bonjour.
je te lis tous les jours même si je commente rarement.

tu sais très bien qu'un vote blanc avantagera Hollande dont la suffisante, le flot de paroles m'a indisposée hier soir et chez lequel je ne vois aucune envergure envers tous les Français mais plutôt envers tous les étrangers. A ce sujet, il a menti plusieurs fois...
Je pense qu'il vaut mieux voter Sarko car les Français de Droite sauront que c'est avec les voix de Marine qu'il y arrivera et s'en souviendront lors des triangulaires.
En cas de défaite, on saura d'où vient le manque de voix. Bayrou n'a pas la puissance de Marine...
Perso, dans un duel PS/FN (et j'habite le Gard !), je voterai Marine car je hais Hollande, ses alliés et le socialisme bobo-caviar.
Surtout ma région minière et de petites villes sans importance est devenue une région du Maghreb au point que nous ne nous sentons plus chez nous, ici.

Bonne journée

Écrit par : elleona | 03/05/2012

Bonjour elleona. Merci pour ton commentaire éloquent. Le bon sens est de ton côté. Mais je suis tellement fâché par l'ostracisme humiliant de la caste UMP si suffisante et sûre d'elle. Elle ne sera jamais reconnaissante de l'éventuel ralliement des nationaux battus. Triangulaires ou duels, elle se dédouanera pour l'étiquette. Pour eux, le pouvoir ne se partage pas !! Franchement, aiderais-tu un voisin qui médie de toi jusqu'à l'insulte ? Quand je vois Sarkosy, je vois NKM. Elle n'est pas moins infâmante que Hollande. On nous demande la lune en échange du bâton. Tu me fais réfléchir. J'ai pas honte d'être indécis. Mon petit bulletin de vote compte beaucoup pour moi. il comptera pour rien si je vote blanc. J'ai toujours pris parti. C'est la première fois que j'hésite !!

Écrit par : Maxime | 03/05/2012

Je suis d'accord avec Maxime : les chefs de l'UMP préfèrent soit voter blanc, soit voter PS en cas de duel FN/PS aux législatives ce qui veut dire qu'ils sont une nouvelle fois tombés dans le (gros) piège organisé par la gôche qui prétend instaurer un "cordon sanitaire" anti-FN (mais pas anticommuniste). Au passage, quel toupet de la part de ces bobos ! Dans ces conditions, je vois mal comment un Mariniste pourrait faire autrement que d'aller à la pêche le 6 mai (et pas voter blanc !) car y en a marre d'être cocus et contents. Hollande va passer et l'UMP imploser ? Tant pis pour la droite dite classique : c'est elle qui creuse sa tombe...
Au bout du compte, vous verrez, il n'y aura pas de députés FN (ou si peu) et l'assemblée nationale sera rose vif. Une fois de plus, 6,5 millions de Français ne seront pas représentés : c'est dire la pourriture du système !

Écrit par : cepheides | 03/05/2012

Bonjour
Comme je ne veux pas d'une dictature rose/rouge (et peut-être verte) puisqu'ils auraient tous les pouvoirs, il est bien certain que je voterai FN aux législatives.

*** Tous les gens de droite - qui est vaste et rassemble divers courants, ne sont pas des riches, des pourris mais ils ont des convictions et parfois conformes aux vôtres. une chose est certaine, il abhorre Hollande et sa clique...
S'abstenir c'est une chose, voter blanc c'est donner sa voix au plus fort.
Bonne journée.

Écrit par : Elléona | 04/05/2012

Je sais bien Elléona que voter blanc est donner sa voix au plus fort. Mais Nicolas Sarkosy avait la possibilité d'être le plus fort en étant honnête et loyale avec les électeurs de Marine, et non se contenter de quelques concessions floues et sans valeurs trés vite modérées par ses lieutenants. Les électeurs du FN sont les premières victimes de ce déni qui privilégie des intérêts politiques et électoralistes d'un parti au détriment des intérêts supérieurs d'une France majoritairement hostile aux socialo-communistes. L'UMP sera seule responsable du désastre !!

Écrit par : Maxime | 04/05/2012

Les commentaires sont fermés.