UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2012

Les hommes politiques au pouvoir sont responsables et coupables de nous avoir menti sciemment

Le "racisme anti-blanc" dans les banlieues, sujet hautement tabou naguère a été abordé dans le dernier livre de françois Copé. Avant Copé, parler de ce sujet, c'était se montrer ouvertement raciste. Un révélateur en quelque sorte. Désormais, parce qu'un ténor de l'UMP ose en parler, c'est devenu propre. Ce n'est pas seulement le système qui est à blâmer, c'est l'esprit de tout un chacun, rééduqué, reconditionné, frileux et imprégné des plus lâches automatismes. Le candidat à la présidence de l'UMP a donc compris que faute de marginaliser le FN, il était opportun de lever le voile sur certaines réalités afin de récupérer et, un électorat maudit mais utile, et, une fraction non négligeable de l'UMP tenté par l'authentique dynamique d'un mouvement qui trouve sa légitimité dans le courage politique en l'absence de tout calcul. Mais les caciques du système ne lâchent rien. Comme dit Valérie Pécresse qui nous affiche toujours une belle galerie, "Tout le monde a sa place dans une grande UMP...Pour rassembler plus de 50% des français, il faut récupérer les électeurs tentés par le Front National" et "en même temps ne pas perdre le centre". Il est bien entendu que pour ne pas perdre le centre, il ne faut pas être trop ferme!! Comme dit la député des Yvelines qui, afin de soutenir l'écurie Fillon, écorne quelque peu la crédibilité du député-maire de Meaux, "Il ne faut pas être seulement dans la dénonciation, mais plus dans la proposition". Les propositions, vous l'aurez compris, ne seront qu'expédients pour vous faire accroire que la situation évolue dans le bon sens. On les attend, les propositions, histoire d'en rire, si encore le sujet se prêtait à la rigolade!!

Le grand révélateur de cette histoire est que les responsables de la classe politique connaissaient la réalité du problème et ont insulté ceux qui le dénoncaient. Les hommes politiques au pouvoir sont responsables et coupables de nous avoir menti sciemment, pour donner raison aujourd'hui à ceux qu'ils calomniaient. Pire, c'est par calcul politique et opportunisme que leur vient cette motivation!! Ils viennent alors comme de blanches colombes nous parler avec délicatesse d'un fléau qu'ils sous-estiment encore, afin de pouvoir s'autoriser de fausses et dérisoires solutions.

Si les français étaient assez perspicaces dans leur jugement, ils diraient enfin : "Ces gens nous ont menti, et ils demandent qu'on leur fasse crédit pour l'avenir. Ils sont désavoués par leur propre duplicité, et décrédibilisés par leurs revirements qui impactent l'injuste traitement qu'ils ont réservé à d'autres élus de la République, et à qui ils sont obligés de donner raison.

Pour ma part, je pense à tous ces français, français d'origine j'ose dire, qui ont été livrés aux banlieues communautarisées, et qui ont souffert la violence et l'insulte au quotidien dans l'indifférence générale, sans pouvoir compter sur personne pour même en parler.

10:04 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Excellent article dont je partage totalement l'analyse...

Écrit par : cepheides | 27/09/2012

Les commentaires sont fermés.