UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2013

Hollande veut la guerre, et l'estime d'Obama

Hollande, notre estimé président, élu à la tête de l'Etat grâce aux frasques de Strauss-Khan, endosse son éclatante panoplie de chef de guerre.

Point de courage dans cette décision. Au sein d'une meute aboyante, il n'est pas le chef de la horde mais un suiveur exalté.

Point de conseil de sécurité, point d'ONU, point de preuves, point de concertations, mais le bellicisme habituel de nos pacifistes et humanistes revendiqués qui s'appliquent à punir.

Depuis le premier conflit mondial, on s'est toujours dit pacifistes, humanistes et représentants du bon droit. Nos modèles républicains avaient déjà donné le ton en crucifiant la vendée. Et lorsque l'histoire fait feu de toutes ses lumières sur nos agissements et motivations réels, l'éponge passe inexorablement.

Aujourd'hui comme hier, terrasser l'ennemi est un droit de l'accusateur en arme qui fait taire l'opposition. Nous, quand on tue, c'est pour la bonne cause !! La guerre contre les ennemis d'Israël est en fait un acte de la plus grande représentativité sur le plan du bien et de la vertu commune.

Derrière qui allons-nous donc nous ranger ?? L'Amérique. Cette Amérique si morale et garante de la bonne conduite de l'humanité. Cette Amérique qui cache pudiquement son titre de première puissance criminelle en arme, avec à son actif la plus grande masse de civils tués depuis la seconde guerre mondiale. Des crimes oui, mais pour la bonne cause.

La bonne cause, c'est un grand partenariat sous l'égide de quelques uns. Si t'es pas invité, t'es sur la liste. Si tu refuses l'invitation, c'est pire !!

Identitaires au trou / Naturalisations en culture

Les naturalisations repartent à la hausse. On construit des électeurs à tour de bras pour le socialiste sans patrie fixe. Valls sait qu'il ne travaille pas dans l'intérêt des français, mais au bénéfice d'un appareil inféodé à un système inique qui balkanise / communautarise notre pays aux prétextes fallacieux d'une justice libertaire dopée à un ersatz de tolérance.

Une tolérance proscrite pour les identitaires au banc de la société !!

10:41 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

28/08/2013

La tendance est là, bravo Ayrault

6300 chômeurs de plus en juillet.

Ayrault : les chiffres sont encourageants

La presse : c'est la tendance qu'il faut regarder, non les chiffres. >> Les nouveaux chômeurs seront contents de l'entendre !!

La tendance ??? Elle est toujours à l'intox !!

Ce système laissera toujours sur le carreau un nombre grandissant de chômeurs. Seuls des artifices de calculs peuvent conduire à favoriser une tendance !!

09:17 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

27/08/2013

La mort, une boîte à idée pour les saintes doctrines

Nous sommes tous assurés de savoir un jour ce que la mort nous réserve. Pour ma part, quand le moment sera venu, je crois être en mesure de maîtriser mon appréhension.  Je me ménage une maigre hypothèse, mais la mort est à méditer avec lucidité. Est-ce si grave si rien ne survit de notre nature périssable ?? Les chrétiens et autres fanatiques illuminés de cet au-delà prometteur, vont se jeter sur l'os pour dire que les païens n'ont pas la foi. J'ai la foi chevillée au corps. Quel doux ressac que d'entendre leur fiel vanter mon innocence et ma raison gardée.

Pour l'heure, il convient d'entrer en scène afin de libérer mes proches des délires salvateurs qui vous dissuadent d'épouser la veuve, tout de noir vêtue. Les conduire à penser vrai, leur dire que mon amour sera vivant tant que leur esprit sera libre et fécond. Une seule promesse. Pour l'éternité, rien ne pourra nous enlever notre vécu. C'est le bien de chacun, perdu à jamais en l'espace consommé.

Sans la mort, Dieu ne serait pas le tout puissant colporteur d'un sauvetage à grande échelle qui lui rallie les foules. Contrairement à cette idée démesurée pleine d'ivresse, les divinités n'ont pas eu besoin de la mort pour capter l'âme des vivants. La beauté suffisait à nous rassurer !!

Je m'en remets donc à eux, mes dieux chers à mon coeur, pour m'ouvrir un ciel tant que mes yeux voient.

23/08/2013

Armes chimiques ou pas, l'Amérique joue les trouble-fêtes

Extraits d'un article "lefigaro.fr" :

En juillet dernier, le porte-parole du président Bachar el-Assad avait publiquement affirmé que le régime n'utiliserait pas d'armes chimiques en Syrie «sauf en cas d'agression extérieure».

Or, des opposants au régime, encadrés par des commandos jordaniens, israéliens et américains, progressent vers Damas depuis mi-août. Cette offensive pourrait expliquer le possible recours du président syrien à des armes chimiques. Une logique opérationnelle d'abord. Selon les informations recueillies par Le Figaro, les premiers contingents syriens formés à la guérilla par les Américains en Jordanie seraient entrés en action depuis la mi-août dans le sud de la Syrie, dans la région de Deraa. Un premier groupe de 300 hommes, sans doute épaulés par des commandos israéliens et jordaniens, ainsi que par des hommes de la CIA, aurait franchi la frontière le 17 août. Un second les aurait rejoints le 19. Selon des sources militaires, les Américains, qui ne veulent ni mettre de soldats sur le sol syrien, ni armer des rebelles en partie contrôlés par les islamistes radicaux, forment discrètement depuis plusieurs mois, dans un camp d'entraînement installé à la frontière jordano-syrienne, des combattants de l'ASL, l'Armée syrienne libre, triés sur le volet.

En effet, quel intérêt aurait eu Bachar el-Assad à lancer une attaque non conventionnelle au moment précis où il venait d'autoriser des inspecteurs de l'ONU à enquêter sur l'utilisation d'armes chimiques?

Syrie : l'operation anti Assad a commencé


****************************************************

La Russie a jugé vendredi inacceptable les appels en Europe à faire pression sur l'ONU et en faveur de l'usage de la force contre le régime Syrien de Bachar al-Assad, après des informations selon lesquelles il aurait utilisé des armes chimiques.

"Dans ce contexte de nouvelle vague de propagande anti-syrienne, nous pensons que les appels de quelques capitales européennes à faire pression sur le conseil de sécurité de l'ONU et décider dés maintenant de recourir à la force sont inacceptables", a indiqué le ministère russe des affaires étrangères dans un communiqué, soulignant que l'attaque présumée à l'arme chimique dans la banlieue de Damas était "clairement une provocation" et que les rebelles "empêchaient" une enquête objective.

22/08/2013

La bonne conscience

La bonne conscience, c’est la vulgarité la plus répandue de l’ homme commun tiré vers le bas.

C’est l’apogée d’une expression servile au service d’ un idéal cosmétique.

21/08/2013

Tapie : aura-t-il honte un jour ??

Tapie : les deux lettres qui prouvent l'escroquerie

20/08/2013

Manuel Valls fait allégeance au Front National

La poussée démographique, notamment africaine va, selon Manuel Valls, "obliger d’ici à dix ans à repenser notre politique migratoire". Et d'ajouter que la "question du regroupement familial pourrait être revue".

On l'aura compris toutefois, ces effets d'annonce ont vocation à ériger, dans l'urgence, une digue contre la progression inéluctable du patriotisme vivant et renaissant, en dépit de sa culpabilisation orchestrée. Le PS s'est d'ailleurs empressé à rendre cette digue poreuse en désavouant implicitement le ministre déboussolé par son opportunisme destabilisant.

Après les municipales, il ne sera plus question d'apporter des solutions aux épineux problèmes à jamais traduits en versets de la bible, gouffres sans fonds érigés en statues de la liberté, vertueuses et autoproclamées.

12:08 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Retour de vacances ?? Quelles vacances ??

De retour dans l'arène ??? Je n'ai jamais vraiment débarqué de ma galère. De vacances ?? Point. Il n'était pas dans les astres que les barrages soient levés. Boulot, travaux, litiges divers et variés, procédures et guerres de tranchée, pannes en tout genre. L'été a été radieux.

Heureusement, la galère mouille de temps en temps dans des eaux calmes aux reflets turquoises, irisées par la douce brise d'une existence appréciée, sous un soleil aimant et fidèle à jamais.