UA-66869334-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2016

Les Anglos-Saxons ont un curieux sens de la démocratie

La présidente du Front national Marine Le Pen, que le camp favorable au Brexit veut faire interdire d'entrée au Royaume-Uni, s'est défendue de vouloir y faire de "l'ingérence" contrairement, dit-elle, à Barack Obama, qui a plaidé pour un maintien des Britanniques dans l'UE.

Gisela Stuart, coprésidente de la campagne officielle "Vote Leave" en faveur d'une sortie de son pays de l'UE au référendum du 23 juin, a écrit à la ministre de l'Intérieur Teresa May pour lui demander de "refuser l'entrée" de la présidente du parti français d'extrême droite, qui soutient le Brexit, à cause de "ses opinions extrémistes".

"Je lui pardonne beaucoup, parce qu'elle est pour la sortie de l'Union européenne, elle est contre l'Union européenne. Mais enfin, elle reste une socialiste. Les socialistes ont toujours eu un léger problème avec la démocratie", a ironisé lundi matin sur France 2 Mme Le Pen.

"Je m'étonne qu'elle n'ait rien dit pour la venue de M. Obama qui, lui, est venu faire de l'ingérence dans les affaires de la Grande-Bretagne. Je ne vais pas faire d'ingérence. Si j'y vais, j'irais pour parler de la nécessité pour les peuples de se déterminer par rapport à l'Union européenne", a expliqué Mme Le Pen.

 "Je plaide pour que chaque peuple de l'Union européenne ait la possibilité d'avoir accès à un référendum, de pouvoir dire ce qu'il pense de ce qu'est devenue l'Union européenne. Alors que M. Obama est venu pour menacer la Grande-Bretagne, ce qui semble-t-il n'a choqué personne", a-t-elle insisté.

Le président des Etats-Unis a plaidé pour le maintien des Britanniques dans l'UE lors d'une visite à Londres la semaine dernière. Le vice-président du FN Florian Philippot avait alors dénoncé une "ingérence" du chef de l'Etat américain.

Interrogé dimanche par l'AFP sur les propos de Mme Stuart, M. Philippot a indiqué que Mme Le Pen avait été "sollicitée pour aller soutenir le camp du Brexit".

Large succès de l'extrême droite en Autriche

La présidente du Front national (FN) Marine Le Pen a qualifié lundi le large succès de l'extrême droite au premier tour de l'élection présidentielle en Autriche de "prise de conscience" des peuples européens contre l'UE, qui devient selon elle "le sens de l'Histoire".

"Dans énormément de pays d'Europe, il y a une très forte poussée des mouvements patriotes. Ca devient le sens de l'Histoire", s'est félicitée Marine Le Pen sur France 2.

"Il y a clairement une prise de conscience de la part des peuples européens que l'Union européenne est en réalité une structure de soumission des peuples, une structure antidémocratique, qui n'a respecté d'ailleurs aucune de ses promesses ni en terme de développement économique, ni en terme de protection à l'égard des flux de migrants", a ajouté la présidente du FN.

"Le FPÖ, qui est l'allié du Front national au Parlement européen, vient d'enregistrer une victoire inattendue puisqu'elle n'était pas prévue par les sondages et tout à fait spectaculaire. Je l'ai félicité évidemment de ce résultat", a conclu l'eurodéputée.

Le candidat du parti FPÖ, Norbert Hofer, a obtenu 36,4% des voix au premier tour de l'élection présidentielle en Autriche, réalisant le meilleur résultat de cette formation depuis la guerre dans une élection nationale en Autriche. Les partis social-démocrate et conservateur réunis au sein d'une grande coalition depuis 2008 sont pour la première fois éliminés. M. Hofer affrontera au second tour l'écologiste Alexander Van der Bellen (20,4%).

14/04/2016

3 ème colloque de l'Institut Iliade

Succés pour le 3eme colloque de l'Institut Iliade

13/04/2016

Nuit debout....

Les petits bourgeois ont bien joué aux révolutionnaires, les prolétaires peuvent nettoyer les rues...

Quand tu branles rien de tes journées, que ton loyer est payé par tes parents comme ta bouffe, tu peux passer la nuit debout.... et le jour couché !!

(formules prélevées sur Twitter)

08/04/2016

Décrue = contestation

Le 2 avril 2015, au journaliste Jean-Jacques Bourdin qui demandait à Jean-Marie Le Pen s'il regrettait d'avoir qualifié les chambres à gaz de "détail", celui-ci avait répondu: "Pas du tout. Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire de la guerre, à moins d'admettre que ce soit la guerre qui soit un détail des chambres à gaz".

Le journaliste l'avait alors relancé, demandant si "des millions de morts" pouvaient être qualifiés de "point de détail". "C'est pas un million de morts, c'est les chambres à gaz", "moi je parle de choses précises. Je n'ai pas parlé de nombre de morts. J'ai parlé d'un système. J'ai dit que c'était un détail de l'histoire de la guerre", avait insisté l'ancien leader frontiste.

30.000 euros d'amende pour contestation (ou minimisation ??) de crimes contre l'humanité + 10.001 euros de dommages et intérêts à trois associations parties civiles.... 

Point de commentaire.... le mot est trop cher, quand bien même il est mal choisi !!

01/04/2016

Dans la bouche de nos enfants, nous étions de potentiels méchants

Je suis allé à un spectacle dont le cadre scolaire promettait à ma nature paisible une fraîche innocence…. J'y suis allé dans les meilleures dispositions d'un père enthousiaste. Mais la soldatesque missionnée dans ses habits de femmes amènes aux déontologies oubliées, me sortit du nid douillet où je couvais les poussins de mon affection, pour me jeter dans le cadre rigide et dogmatique où l’apparence bon enfant montrait des stigmates staliniennes à la mode républicaine. Encore, le talent du guide et modèle, apparatchik et zélé, eût-il été de la partie, on aurait pu, le coeur lourd, saluer la perfide tentative de nous aliéner l’esprit sans égard pour notre intelligence. Mais la bêtise à la solde d’une impunité drapée dans le suaire d'une religion d'état que l'on nous présentait comme librement ressentis mais formellement obligée, quel inculte mépris !! Puisque consenti ne rime pas avec obligé, je me suis alors senti meurtri comme après une brimade. Les pauvres enfants se voyaient réduits à singer la nature de leur éveil confisqué, et leurs piètres tuteurs naturels en risibles écervelés, pour certains incapables de retenue, se distraire si librement de leur propre stupidité, dépouillés de l'élémentaire dignité que procure la plus élémentaire réflexion. De toute façon, première faute eût été de ne pas être là. Mais alors, comment ne pas dire piégés !! Dans la bouche de nos enfants innocents, nous étions de possibles vilaines choses, de potentiels méchants, tout au moins avions-nous en nous le germe d'une nature en but au péché le plus impropre, puisque nécessité il y avait semble-t-il, de nous faire la leçon.

Merci l'Education Nationale

 

Alain Juppé, vous n'avez pas pire à proposer ???

"Il faut toujours avoir un jugement équilibré" dit Alain Juppé expert en faux-fuyants…. Dans la bouche d’un sage, c’est l’enseignement de base. Dans la bouche d’un politique nourri au système que l’on sait, élevé à la soupe grasse que nos pâles reliques affectionnent, c’est gage d’une continuité qui nous a mené là où on en est.

18:09 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen au Québec : Le Petit Journal ment

Marine Le Pen au Quebec / Le Petit Journal ment

Marine Le Pen dénonce une manipulation

Présidentielle / Marine Le Pen dénonce une manipulation

 

18:03 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0)